ecoter

Mission pour l'Economie Numérique,
la Conduite et l'Organisation des Territoires

Accès membres
Fil d'infos
DerniEres News
  • Signature d’un accord historique

    telecoms1.jpg(Source : Arcep - 15.01.2018)

    L’accord conclu aujourd’hui constitue une avancée déterminante dans le cycle de discussions lancé dès l’été 2017 par le gouvernement avec l’ensemble des acteurs de l’aménagement numérique des territoires : collectivités territoriales, opérateurs de télécommunication, industriels. Pour le mettre en œuvre, le gouvernement associera particulièrement les collectivités territoriales, dont le rôle est crucial pour identifier les besoins de couverture et faciliter le déploiement des nouvelles infrastructures fixes et mobiles.

    L’Arcep lancera également dès début 2018 les travaux pour la réattribution des fréquences des bandes 900/1800/2100 MHz arrivant à échéance au cours des prochaines années, au travers de la mise en place d’une procédure priorisant l’objectif d’aménagement du territoire, en intégrant ces ambitions, dans un contexte de stabilité des redevances associées.

     

    Lire la suite
  • Billet CES Las Vegas et accent sur la eSante

    (Source : @ArnaudLeRoux pour la Mission Ecoter 11 janvier)

    Bonjour !

    Le rythme de ce CES est particulièrement intense. De plus en plus de startups viennent exposer, de plus en plus de monde, de personnalités publiques, de médias, et hélas ! de plus en plus de sites où se rendre pour voir tout ce beau monde (5 sites étalés dans la ville cette année accessibles en bus et monorails).

    Parmi les centaines d'innovations technologiques présentes, de nombreuses visent à améliorer la santé et le bien-être au quotidien. Ce sujet, aussi bien appelé « Esanté » que « Digital Health » est l’une des thématiques les plus abordées.

    Nous venons de remettre il y a deux heures à peine le trophée de la meilleure startup française avec le French Village, et j’ai eu la chance de faire partie du jury. Il y avait en finale 5 startups orientées eSanté sur 13. C’est dire le ratio, mais aussi l’intérêt que suscite le sujet !

    J’ai choisi de traiter le sujet à travers quelques startups rencontrées depuis trois jours :

    La Poste e santé : La Poste est, et reste, un tiers de confiance chargé d’une mission de service public, et se positionne de plus en plus souvent comme en acteur du digital health.

    Au CES 2018, elle est venue, entre autres, présenter sa nouvelle application, lancée ce mois-ci. L’application en question proposera un véritable carnet de santé numérique. On pourra ainsi collecter et centraliser les données concernant la santé de manière sécurisée, et l’App proposera aussi des pense-bêtes utiles. Les « mobinautes » auront enfin la possibilité de partager certaines données avec les médecins qui les soignent.

    Bewell Connect : J’ai eu la chance d’être reçu par plusieurs personnes du stand de Bewell Connect. On m’a tout d’abord re-expliqué le positionnement stratégique de ce groupe Français, puis un médecin de la firme m’a présenté leur plateforme d’interprétation médicale et de santé personnalisée ! Il y a là un vrai marché pour les services publics. En effet ils ont développé une antenne mobile pouvant transporter l’ensemble de leur dispositif, et qui peut intervenir en urgence n’importe où n’importe quand, tout comme ils sont capables de munir les institutions pour répondre à toute situation, en urgence ou pas. https://bewell-connect.com/

    Azur Tech Concept présente SmartEar, un boîtier fixe qui capte les sons en temps réel et les retranscrit en signaux lumineux sur un boitier portatif ou bien sur un smartphone via une application pour les personnes sourdes ou malentendantes. Ce dispositif devrait intéresser le grand public, bien sûr, mais aussi les institutions santé / personnes âgées. Et Azur Conseil Concept a été primé parmi les trois meilleures startups françaises ce soir au Pitch Session Startup dont j’étais jury. Une startup qui a de l’avenir !  http://www.smartear.fr/

    Immersive Therapy est une startup tout droit venue de Bretagne ! Elle propose l'application Diapason pour détecter et soulager les acouphènes. L'application réalise un audiogramme et propose un « traitement » à base de jeux sonores, donc via une solution dite de « serious gaming » ! https://immersivetherapy.net/plus_acouphenes.html

    myBrain Technologies propose une solution d’entraînement cérébral pour l’amélioration de la relaxation : Melomind ! J’ai testé ce casque et je peux vous assurer que cette startup a beaucoup d’avenir. S’appuyant sur les neurosciences, un objet connecté, et une application mobile, elle a toute ses chances pour venir pénétrer le marché B2C mais aussi pourquoi pas, les hopitaux / cliniques, ou instituts spécialisés ? http://www.mybraintech.com/

    Voilà, je ne vous ai donné que quelques exemples mais il y en a des dizaines.

    Demain, nous parlerons Smart City et Open Data, à l’occasion de la dernière journée du CES 2018.


    Lire la suite
  • Interview d'Isabelle KERKHOF

    (source : Forum des Territoires Mission Ecoter, le 9 janvier 2018)

    En premier lieu, ce qui caractérise Isabelle Kerkhof, c'est le dynamisme, et la volonté de poser sa modeste pierre au bâti de notre société.

    Maire déléguée de Coudekerque Village (59), vice-présidente de la Communauté Urbaine de Dunkerque, en charge du Développement des solidarités intercommunales, du schéma de mutualisation et du numérique, elle vient d'être nommée vice-présidente de la Mission Ecoter.

    Recontre avec une élue pour qui le mot "Humain" prend tout son sens.

    Forum des Territoires : La Communauté Urbaine de Dunkerque est particulièrement attachée au développement du numérique dans l’agglomération. En 2016, vous avez lancé un nouveau concept, « la Turbine ». Quel premier bilan tirez-vous de ce dispositif et quel impact a-t-il eu dans votre démarche du développement numérique ?

    Isabelle Kerkhof : La Turbine est un dispositif unique d’aide à la création et au développement d’entreprises. Parce que les startups ont des besoins particuliers, nous avons donc créé au sein de la Turbine une cellule spécifique d’accompagnement, la Turbine numérique. Nous avons d’ores et déjà lancé différents appels à projets numériques pour encourager la création dans ce secteur. La Communauté Urbaine de Dunkerque doit être un facilitateur de projets : nous offrons aux startups un territoire d’expérimentation et de démonstration, une caution morale, et une visibilité. Cette démarche porte déjà ses fruits avec Ecomairie, qui a aujourd’hui essaimé dans 39 territoires en France, nous la poursuivons avec Rycklet, Mindconnect, les Possibilizeurs et bien d’autres encore.

    F-d-T. : La communauté urbaine de Poitiers a créé un partenariat avec l’université de sa ville, mettant à contribution les étudiants intéressés et investis dans le domaine du numérique. Est-ce une piste à envisager pour la CUD qui elle-même dispose de l’Ulco ?

    I-K. : Des discussions sont déjà en cours avec l’Ulco, les étudiants représentent un vivier exceptionnel de talents ! Nous souhaitons aussi renforcer les passerelles entre l’Université et les entreprises numériques qui recrutent. Enfin nous mettons en place des actions de sensibilisation avec les BTS du territoire.

    F-d-T. : Concernant les « Balises », l’articulation entre la culture et le numérique fonctionne–t-elle correctement ? Le rapport à la culture est-il modifié ?

    I-K. : Le système des Balises a permis de connecter entre elles les bibliothèques de l’agglomération dunkerquoise, offrant ainsi une multitude de choix de livres, et d’autres produits culturels... alors qu’auparavant vous restiez cantonné à la bibliothèque dans laquelle vous étiez inscrit. La culture vient ainsi jusque chez vous, nul besoin de se déplacer. Via le portail, vous commandez votre livre, et vous pouvez le récupérer dans la bibliothèque de votre choix ! C’est une forme de mutualisation de services qui a permis de convertir de nouveaux usagers aux bibliothèques, là où dans d’autres territoires le nombre d’abonnés baisse.

    F-d-T. : Le Numérique dans les Territoires étant dans l'ADN de la Mission Ecoter, vous venez d’être nommée vice-présidente de la Mission Ecoter. Comment entrevoyez-vous cette nouvelle responsabilité ?

    I-K. : Comme un nouveau challenge à mener ! L’objectif sera pour moi d’emmener les collectivités vers l’utilisation des outils numériques qui facilitent la vie de nos concitoyens tout en n’oubliant pas de garder l’humain au cœur du dispositif. L’outil numérique n’est qu’un moyen de mener à bien nos missions. C’est un facilitateur !


    Lire la suite
Agenda
  Mars  
LuMaMeJeVeSaDi
 
12345
6789101112
1314
REUSSIR UNE POLITIQUE D'EQUIPEMENT NUMERIQUE POUR L'EDUCATION - MODULE 1 - 14.03.17
(Journée de formation pour les élus locaux et les cadres territoriaux )
151617
Pédagogies innovantes et bâtiments de l’avenir : Lycée & CFA du futur
(Invitation au colloque de la Région Centre-Val de Loire et de la Mission Ecoter)
1819
202122
Décentralisation du stationnement
(Comment satisfaire aux objectifs des collectivités et aux besoins des usagers ? Comment appréhender la mobilité ? Comment mieux vivre la ville ?)
23
CATEL Visio 2017
(La Mission est partenaire de l'édition)
242526
2728293031
Mission Ecoter
Nouvelle adresse de correspondance
13, avenue d'Aygu
26200 Montélimar
Tél.: 04 75 51 70 85
mission.ecoter@ecoter.org
Siège social
Olivier Julienne
Secrétaire général
Antenne Ile-de-France
Elodie Bouigues
Tél.: 06 84 49 90 69
Antenne Rhône-Alpes
Natalie Herrouin
Tél.: 04 75 51 70 85
 
Association loi 1901 créée en 1999
Organisme de formation agréé par le Ministère de l'Intérieur et pour la formation professionnelle
Déclaration d’activité n° 82260179326
© Tivipro 2009 | Mentions légales | Liens utiles