ecoter

Mission pour l'Economie Numérique, la Conduite et l'Organisation des Territoires

Accès membres
Accueil
4 preceptes a retenir pour batir une ville mediane intelligente
SIIVIMlogo-siivim-simple2-2x_200x0.png

 

(Source : www.lagazettedescommunes.com | 27.09.19)

La ville de Nevers (34 228 habitants, Nièvre) a accueilli la deuxième édition du Sommet de l’Innovation en Villes médianes (SIIVim), le jeudi 26 septembre dernier. L’an passé, 2 700 visiteurs, élus, professionnels et grand public, s’y étaient rendus sur deux jours. Démonstration étant faite, selon la ville, que les villes médianes pouvaient elles aussi être des villes intelligentes et que cette appellation n’était pas réservée aux seules métropoles. Les villes médianes sont des acteurs tout indiqués pour déployer de l'innovation et bâtir des villes intelligentes, si l'on en croit les différents échanges tenus lors du Sommet de l'innovation en villes médianes jeudi 26 septembre. Voici 4 préceptes à retenir pour bâtir une ville médiane intelligente.

Dans le cadre de ce Sommet International de l’innovation en villes médianes, le président de la Mission Ecoter, Christian Estrosi, a tenu à expliquer sa vision de l'innovation et du numérique à Nice et dans sa métropole mais aussi de manière plus large afin de construire le territoire de demain. Et à ce titre, il a déclaré vouloir "accompagner et soutenir les collectivités dans leurs évolutions et dans leur transition ; partager ce que nous avons engagé sur nos territoires respectifs. Je crois en l’échange des bonnes pratiques, au partage de ce qui marche dans nos villes et qui a vocation à se répandre ailleurs, dans d’autres collectivités voire même à l’échelle nationale".

 

 

Cette année, de l’avis de nombreux intervenants, cette deuxième édition n’était plus à la preuve mais à la consolidation de l’existant. Les nombreux retours sur expérience et la signature d’une charte du Territoire intelligent ont alimenté la réflexion collective tout au long de cette journée qui a rassemblé 1 500 personnes.

Le numérique oui, mais l’humain au centre

Pour mener à bien des projets innovants, de nombreux intervenants ont souligné la nécessité de mettre l’humain au centre, qu’il s’agisse des habitants comme des agents. « Coconstruire les villes et les territoires de demain passe par une évolution de la gouvernance », a ainsi déclaré Mauna Traikia, conseillère municipale déléguée développement économique à la mairie d’Epinay-sur-Seine, et conseillère territoriale au CA Plaine Commune, lors de la table-ronde « la mutualisation pour innover et développer ensemble les services publics à l’heure du numérique ».

« Il peut sembler antinomique de parler numérique et de dire qu’il faut ramener l’humain au centre, mais il faut amener la part de la population qui en est éloignée avec nous », a abondé Isabelle Kerkhof, vice-présidente de la Communauté urbaine de Dunkerque et de la Mission Ecoter.

Cela a même conduit la ville du Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis) à refuser de s’appeler « smart city » : « la Ville a préféré intituler sa stratégie numérique “réseau citoyen ville solidaire” car l’humain est au centre », a indiqué Anna Angeli, adjointe au maire et en charge de l’aménagement durable, de la transition écologique et numérique, lors de la conférence « quel fondement pour le territoire intelligent ? »

Acculturer, dialoguer

« Nos administrations ne sont ni meilleures ni pires que le reste de la population. Les enjeux d’acculturation, nous les avons aussi en interne », a également souligné Laurence Comparat, maire adjointe à la ville de Grenoble en charge de l’accès à l’information, la libération des données publiques et les logiciels libres et présidente d’Opendata France. Elle a également souligné que « la dématérialisation de tous les services publics nationaux est désastreuse, car la question de l’inclusion numérique n’est pas résolue ». « On a raté une conduite du changement à l’échelle nationale sur la dématérialisation », a également regretté Mauna Traikia.

Lien vidéo du SIIVIM - Edition 2019

Plateau TV

La mutualisation, pour innover et développer ensemble les services publics à l'heure du numérique

 
Agenda
  Octobre  
LuMaMeJeVeSaDi
 
12
Collectivités, que faire avec vos RIP de 1ère génération ?
(Colloque de la Mission Ecoter en partenariat avec Strategic Scout)
3456
789
Smartcity, quel modèle pour les villes périurbaines ? 09.10.19
(Journée de formation pour les collectivités territoriales)
10111213
14151617
CYBERSECURITE
(COLLOQUE)
181920
21222324252627
28293031

La Mission Ecoter, Association loi 1901, regroupe, depuis 1997, collectivités territoriales et entreprises actrices dans le secteur des collectivités (Numérique, Santé, Education, Environnement, Transports, Finances locales...) pour :

  • Accompagner les collectivités dans leurs transformations.
  • Echanger sur les usages et les services numériques aux citoyens
  • Mettre en place une veille adaptée et efficace aux projets de transformations des collectivités.
  • Peser sur les décisions politiques et administratives pour les territoires.
  • Diffuser les informations les plus fiables dans un secteur innovant.
  • Former les élus, les cadres territoriaux et les acteurs d'entreprises à l'économie numérique, aux finances, aux ressources humaines.

Diapositive1.jpeg

Mission Ecoter
13, avenue d'Aygu
26200 Montélimar
Tél.: 04 75 51 70 85
mission.ecoter@ecoter.org
Siège social
Olivier Julienne
Secrétaire général
Antenne Ile-de-France
Alain Melka
Directeur Général des Services
Tél. : 06 33 75 13 60
Antenne Rhône-Alpes
Natalie Herrouin
Directrice Administrative
Tél.: 04 75 51 70 85
Antenne Hauts-de-France
Quentin Meullemiestre
Directeur du Développement
Tél. : 06 04 08 38 16
Association loi 1901 créée en 1999
Organisme de formation agréé par le Ministère de l'Intérieur et pour la formation professionnelle
Déclaration d’activité n° 82260179326
Réalisation : Les Émotionneurs | Mentions légales | Protection des données | Liens utiles