ecoter

Mission pour l'Economie Numérique, la Conduite et l'Organisation des Territoires

Accès membres
Accueil
Comment l'Etat va prendre le virage du cloud
(Source :  La Tribune.fr | 03.07.18)

Le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, a détaillé lors de la Cloud Week, ce mardi 3 juillet, la stratégie de l'Etat pour faire migrer les administrations, les collectivités et les établissements publics vers le cloud, d'ici à trois ans. Explications.
On le sait, la transformation numérique de l'Etat pour réaliser des économies d'échelle et fournir des services publics plus fluides et plus efficaces est l'une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron.
Après s'être lancé dans le grand chantier de la dématérialisation des démarches administratives (objectif 100% des démarches d'ici à 2022), le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, a détaillé mardi 3 juillet la stratégie de l'Etat dans le cloud, ou l'informatique en nuage.
A la clé : améliorer les services rendus au citoyen (notamment en matière de sécurité) et économiser in fine jusqu'à 12 milliards d'euros en cinq ans, d'après une étude du cabinet EY.

Une stratégie à trois niveaux

Afin de s'adapter au mieux aux usages et en prenant en compte la sensibilité des données, l'Etat prévoit une stratégie cloud à trois niveaux. Le premier est un cloud interne pour les ministères. Basé sur la technologie OpenStack, hébergé par l'administration, accessible via un portail interministériel, ce cloud "conforme aux exigences régaliennes de sécurité" hébergera des données et applications dites "sensibles".

Le deuxième est un cloud dédié, dont la sécurité sera supervisée par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information (ANSSI). Cette "solution mixte" combinera "une virtualisation maîtrisée en interne et un hébergement adapté aux besoins de l'Etat sur des infrastructures dédiées chez des prestataires extérieurs". Elle hébergera des données et applications "de sensibilité moindre".

Enfin, l'Etat a prévu le développement d'un cloud externe, qui sera dédié aux données et aux applications les moins sensibles. Il sera constitué d'un catalogue d'offres Cloud accessibles sur Internet, porté par des centrales d'achat public pour en faciliter la commande.

Les géants du Net américains pas écartés de la commande publique
Ainsi, "chaque administration, collectivité territoriale ou établissement public pourra choisir la solution qui lui convient le mieux, en fonction, bien sûr, du niveau de sensibilité des données. Cette stratégie cloud permettra de réorganiser et de simplifier les achats informatiques de l'Etat, qui représentent un budget annuel de 6 milliards d'euros, tout en permettant de créer de nouveaux services de manière plus agile, grâce à une meilleure accessibilité aux données. D'après Mounir Mahjoubi, le recours au cloud permettra de "renforcer la souveraineté numérique de l'Etat" et "la maîtrise de ses données".

Paradoxalement, pas de patriotisme économique. L'Etat ne s'interdit pas de recourir à des offres cloud sécurisées hébergées hors du territoire national. Lors de la présentation, à la Cloud Week de Paris, Mounir Mahjoubi a confirmé que la concurrence s'appliquera à l'échelle européenne, voire internationale, du moment que les prestataires répondent aux critères de sécurité. Ce qui veut dire que les leaders mondiaux américains Microsoft, Amazon Web Services (AWS) ou encore IBM, champions des infrastructures et services cloud, pourront héberger des données de l'Etat français.

 
Agenda
  Septembre  
LuMaMeJeVeSaDi
 
12
3456789
101112
ELUS, DGS, DSI : Manager organisationnellement et culturellement la transformation numérique - Changer face au risque de redistribution des pouvoirs - 12.09.18
(Rencontre de la Mission Ecoter)
13141516
171819
Ouverture et valorisation des données au 1er octobre - facteurs-clés de succès et bonnes pratiques pour impulser la dynamique sur votre territoire - 19.09.18
(Colloque de la Mission Ecoter)
20212223
242526
Smartcity, quel modèle pour les villes périurbaines ? 26.09.18
(Journée de formation pour les collectivités territoriales)
27282930

La Mission Ecoter, Association loi 1901, regroupe, depuis 1997, collectivités territoriales et entreprises actrices dans le secteur des collectivités (Numérique, Santé, Education, Environnement, Transports, Finances locales...) pour :

  • Accompagner les collectivités dans leurs transformations.
  • Echanger sur les usages et les services numériques aux citoyens
  • Mettre en place une veille adaptée et efficace aux projets de transformations des collectivités.
  • Peser sur les décisions politiques et administratives pour les territoires.
  • Diffuser les informations les plus fiables dans un secteur innovant.
  • Former les élus, les cadres territoriaux et les acteurs d'entreprises à l'économie numérique, aux finances, aux ressources humaines.

Mission Ecoter
13, avenue d'Aygu
26200 Montélimar
Tél.: 04 75 51 70 85
mission.ecoter@ecoter.org
Siège social
Olivier Julienne
Secrétaire général
---------------------
Alain Melka
Directeur Général des Services
Tél. : 06 33 75 13 60
Antenne Ile-de-France



Antenne Rhône-Alpes
Natalie Herrouin
Directrice Administrative
Tél.: 04 75 51 70 85
Antenne Hauts-de-France
Quentin Meullemiestre
Directeur du Développement
Tél. : 06 04 08 38 16
Association loi 1901 créée en 1999
Organisme de formation agréé par le Ministère de l'Intérieur et pour la formation professionnelle
Déclaration d’activité n° 82260179326
Réalisation : Les Émotionneurs | Mentions légales | Liens utiles