ecoter

Mission pour l'Economie Numérique, la Conduite et l'Organisation des Territoires

Accès membres
Accueil
Limoges lutte contre les perturbateurs endocriniens dans ses creches

(Source : Caissedesdepotsdesterritoires.fr | 29.06.18)

Afin de réduire l’exposition des enfants de ses crèches aux perturbateurs endocriniens, la ville de Limoges s’est engagée dans des actions de formation et de sensibilisation en continu de l’ensemble des parties prenantes. Et des actions très concrètes sont mises en place.
Dans le cadre de sa charte "Ville santé citoyenne", la ville de Limoges (136.059 hab.) a décidé de réduire l’exposition des enfants aux perturbateurs endocriniens de ses treize établissements d’accueil de jeunes enfants.

"Les premières années de la vie sont cruciales car les enfants sont particulièrement sensibles à leurs effets", explique l’adjointe au maire chargée de la petite enfance et des accueils de loisirs, Nadine Rivet. Dès le départ, la ville engage une sensibilisation de tous les acteurs concernés : agents, parents, élus, professionnels de la santé...

Un colloque et des partenariats
En partenariat avec le centre hospitalier universitaire de Limoges, la Mutualité française Limousin et l’agence régionale de santé de la Nouvelle-Aquitaine, un colloque rassemble en novembre 2015, plus de 400 participants - professionnels de la petite enfance de la ville, élus et agents des autres services concernés -, autour d’intervenants spécialistes dans ce domaine : médecins, professionnels de la petite enfance.

Audit pour révéler les perturbateurs endocriniens
La ville réalise ensuite un diagnostic dans une de ses crèches, choisie pour expérimenter la démarche
. Son objectif est d’identifier la présence de perturbateurs endocriniens "avérés" - pour lesquels des études indiquent leurs risques réels -, dans les objets du quotidien (jouets, vaisselle, linge, produits d’hygiène et d’entretien) et les locaux (peinture et revêtements de sols).

Limiter l’exposition aux polluants
Le cabinet conseil chargé de l’audit mène également des entretiens avec le personnel de la crèche, de la direction jeunesse, du service communal hygiène et santé et celui de l’architecture et bâtiments afin de comprendre leurs pratiques ainsi que l’efficacité des systèmes d’aération. Les résultats démontrent que s’il est très difficile d’identifier, d’isoler et d’éliminer les très nombreux perturbateurs endocriniens présents partout dans les locaux, il est néanmoins possible d’en limiter l’exposition.

Trentaine d’actions immédiates possibles
147 points d’amélioration sont déterminés dont 34 modifications faciles à appliquer rapidement
dans les domaines du nettoyage (nouvelles pratiques et produits d’entretien écolabellisés), des achats (suppression des lingettes, remplacement progressive des jouets, ainsi que de la vaisselle par des ustensiles en matériaux inertes) et de l’aération des locaux (ouverture régulière des fenêtres). Des groupes de travail sont constitués pour hiérarchiser les actions à mettre en œuvre. L’adjointe au maire témoigne, "nous avons par exemple rapidement supprimé les peintures à paillettes et la gouache, et les biberons en verre ont remplacé ceux en plastique. Nous venons aussi d’acquérir trois nettoyeurs-vapeur pour limiter l’utilisation des produits d’entretien dans plusieurs crèches."

Bientôt des plateaux repas en porcelaine
D’autres actions vont être progressivement mises en œuvre dans toutes les crèches qui comptent entre 20 et 80 enfants. Des plateaux repas en porcelaine vont remplacer les plateaux actuels à la rentrée 2018-2019 projet élaboré en partenariat avec un lycée professionnel des Arts et des Techniques, une étudiante en design et un fabricant de porcelaine. En effet La ville de Limoge encourage le développement de sa filière porcelaine en stimulant les commandes auprès des porcelainiers locaux.

Afin de sensibiliser les parents de la crèche testée, trois ateliers sur les perturbateurs endocriniens ont été proposés. En octobre 2017, les parents de toutes les crèches de la ville ont été invités à une conférence sur ces questions. "L’information doit être permanente pour arriver à faire évoluer les pratiques parentales. Ceux-ci se montrent ouverts à une évolution."

Actions autofinancées par la municipalité
L’agence régionale de santé (ARS) soutient cette action notamment au travers du financement de l’étude préalable, la ville, quant à elle, assume le financement des actions menées qui ont vocation à être généralisées à tous les établissements. Chaque nettoyeur vapeur représente un investissement de 3.000 euros et le remplacement du matériel de cuisine est d'environ 1.500 euros par établissement. Les jouets sont remplacés au fur et à mesure de leur vieillissement. "Le personnel de la ville et les élus sont convaincus des bienfaits de la démarche, cela a beaucoup facilité sa mise en œuvre. Nous avons aussi bénéficié en interne de l’expertise d’un chargé de mission santé qui avait l’expérience d’une opération similaire dans un hôpital", commente l’adjointe au maire.

Contacts :

Commune de Limoges - 9 place Léon Betoulle - 87031 Limoges cedex 1 - Tél. : 05 55 45 60 00

Site officiel : http://www.ville-limoges.fr - Nadine Rivet - Adjointe chargée de la petite enfance et des accueils de loisirs et Nadine Vincent - Responsable du pôle enfance et loisirs - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
Agenda
  Septembre  
LuMaMeJeVeSaDi
 
12
3456789
101112
ELUS, DGS, DSI : Manager organisationnellement et culturellement la transformation numérique - Changer face au risque de redistribution des pouvoirs - 12.09.18
(Rencontre de la Mission Ecoter)
13141516
171819
Ouverture et valorisation des données au 1er octobre - facteurs-clés de succès et bonnes pratiques pour impulser la dynamique sur votre territoire - 19.09.18
(Colloque de la Mission Ecoter)
20212223
242526
Smartcity, quel modèle pour les villes périurbaines ? 26.09.18
(Journée de formation pour les collectivités territoriales)
27282930

La Mission Ecoter, Association loi 1901, regroupe, depuis 1997, collectivités territoriales et entreprises actrices dans le secteur des collectivités (Numérique, Santé, Education, Environnement, Transports, Finances locales...) pour :

  • Accompagner les collectivités dans leurs transformations.
  • Echanger sur les usages et les services numériques aux citoyens
  • Mettre en place une veille adaptée et efficace aux projets de transformations des collectivités.
  • Peser sur les décisions politiques et administratives pour les territoires.
  • Diffuser les informations les plus fiables dans un secteur innovant.
  • Former les élus, les cadres territoriaux et les acteurs d'entreprises à l'économie numérique, aux finances, aux ressources humaines.

Mission Ecoter
13, avenue d'Aygu
26200 Montélimar
Tél.: 04 75 51 70 85
mission.ecoter@ecoter.org
Siège social
Olivier Julienne
Secrétaire général
---------------------
Alain Melka
Directeur Général des Services
Tél. : 06 33 75 13 60
Antenne Ile-de-France



Antenne Rhône-Alpes
Natalie Herrouin
Directrice Administrative
Tél.: 04 75 51 70 85
Antenne Hauts-de-France
Quentin Meullemiestre
Directeur du Développement
Tél. : 06 04 08 38 16
Association loi 1901 créée en 1999
Organisme de formation agréé par le Ministère de l'Intérieur et pour la formation professionnelle
Déclaration d’activité n° 82260179326
Réalisation : Les Émotionneurs | Mentions légales | Liens utiles