ecoter

Mission pour l'Economie Numérique, la Conduite et l'Organisation des Territoires

Accès membres
Accueil
RENCONTRE AVEC STEPHANE TROUSSEL

 

TrousselST.jpeg (Source : Forum des Territoires de la Mission Ecoter | 26.11.18)

Crédit photo : Conseil Départemental Seine Saint-Denis

« Le véritable enjeu de la transformation numérique n’est pas technologique mais culturel »

Président (PS) du Conseil départemental de la Seine Saint-Denis, Président de la Mission Ecoter, Stéphane Troussel est très attaché à l’égalité et à la justice territoriale, n’hésitant pas à pointer les fortes insuffisances de la politique de la ville du gouvernement. Pur produit de la Seine-Saint-Denis, il évoque pour nous le fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental, les JO 2024 et la stratégie numérique de son département.

Mission Ecoter : Monsieur le Président, les sept Présidents des Conseils Départementaux franciliens viennent de créer le fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental, en quoi et comment cela se traduit-il ?

Stéphane Troussel : Si nous avons choisi d’agir ensemble par-delà nos différences politiques, c’est essentiellement pour deux raisons :

- la première est le constat que nous sommes - dans la Région - à la fois la plus riche de France et la plus inégalitaire. Il faut donc que nous puissions agir pour une meilleure adéquation entre les moyens et les besoins;

- la seconde, c’est que nous sommes face à une défaillance de l'État qui ne répond pas à cette problématique. On a l’impression que le gouvernement s’est enfoncé dans les sables mouvants du meccano institutionnel, alors que nous ne pouvons plus attendre. Donc nous prenons nos responsabilités ! Cette initiative des départements, c’est de répondre par l'intelligence des territoires au service des habitants et à toutes les tentations de recentralisation et d’affaiblissement des politiques publiques.

M.E. : Concrètement ?

S.T. : Eh bien, concrètement, ce sont 150 millions d'euros annuels qui serviront à financer des projets à vocation interdépartementale. Pour la Seine-Saint-Denis par exemple, les projets de prolongement du tramway T1 à Val-de-Fontenay, véritable rocade traversant 3 Départements et répondant à ce besoin de déplacement de banlieue à banlieue, ou encore de bus à haut niveau de service TZEN3, qui, plus qu'un mode transport permettra de requalifier l'ex-RN3 et d'accompagner la mutation du territoire de la Plaine de l'Ourcq ; ou enfin, le Pôle inclusif et sportif sur le site de La Motte à Bobigny, qui a vocation à être un cluster métropolitain, dédié à la pratique du sport et des loisirs pour tous. La recherche, la santé et l'inclusion sociale pourraient bénéficier de ce fonds. L'idée, c'est que chaque Département contribue à ce fonds. Même si ce n'est bien sûr pas au même niveau. Ainsi le Département de la Seine-Saint-Denis est le 4ème contributeur avec 13 460 670 € mais il en sera le premier bénéficiaire.

M.E. : Paris a obtenu l’organisation des J.O. de 2024. Quel impact économique et humain pour votre département ?

S.T. : L’impact sera évidemment majeur dans la mesure où 80% des installations olympiques seront en Seine-Saint-Denis. Paris 2024, c’est finalement surtout Seine-Saint-Denis 2024. Ma seule préoccupation, c’est de faire en sorte que l’esprit qui a guidé cetteJO2024.jpg candidature sur les JOP soit conservé et permette d’améliorer la vie des habitants en les traduisant en actes. Moi, je veux réussir les 30 prochaines années, et pas seulement les 30 jours de compétition. Aussi, c’est tout de suite qu’il faut s’y mettre, qu’il s’agisse des infrastructures (village olympique, piscines, village des médias) mais aussi sur toutes les questions d’héritage immatériel : formation, emploi, sport pour tous, culture. Les JOP ne sont pas une fin ultime, ce ne doit d’être qu’un moyen de faire avancer le pays, et en particulier un territoire jeune et populaire comme la Seine-Saint-Denis.

M.E. : En ce qui concerne la stratégie numérique de votre département, smart territoires etc…, où en êtes-vous ?

S.T. : 80% des offres d’emploi sont publiées sur Internet, 85% des services publics sont accessibles en ligne, 1 million de Français/es suivent une formation à distance en ligne, 4000 applications sont dédiées à l’amélioration de la santé… Le tournant numérique n’est pas une option ou un choix : il s’impose désormais comme une réalité incontournable. Le Département de la Seine-Saint-Denis a donc souhaité adopter en 2016 une stratégie numérique pour se donner une vision transverse en matière de transformation numérique et un cap : celui d’une collectivité pionnière et reconnue pour une transformation numérique responsable. La feuille de route de cette stratégie numérique s’inscrit donc pleinement au cœur de nos compétences notamment sociales, et dans l’image plus Trousselnumerique.jpg globale, que je veux donner à la collectivité : un territoire solidaire et innovant. La stratégie numérique a été construite autour de plusieurs grandes ambitions. Tout d’abord, soutenir et fédérer les acteurs du territoire. Le numérique doit être un outil mis au service des grands projets de transformation du territoire : les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 et la transition écologique, dont un plan a été voté en juin 2017, en sont deux exemples emblématiques. Le Conseil du Numérique 93 est un outil que nous avons été les premiers à mettre en place afin de mutualiser les bonnes pratiques et favoriser l'émergence de projets innovants. Puis mettre nos biens communs numériques au service des innovations de demain. En 2020, l’ensemble du territoire de la Seine-Saint-Denis sera relié en Très Haut Débit, y compris les sites départementaux. L’existence d’un réseau dont nous sommes propriétaires est d’ailleurs une opportunité pour la collectivité d’accélérer les travaux autour de la gouvernance des données, sujet essentiel après le vote de la loi RGPD. Dans le cadre de nos compétences sociales nous expérimentons également cette année le maintien de la connexion Internet en cas d'impayé. Et enfin, impulser les services publics du 21ème siècle. Le véritable enjeu de la transformation numérique n’est pas technologique mais culturel. Il ne suffit pas que le numérique soit techniquement accessible pour qu’il devienne un outil mobilisé dans des actes du quotidien. En plus de la dématérialisation très avancée de la collectivité, nous tournons nos réflexions vers une démarche usagers des services publics avec des objectifs précis : des interfaces simples, intégrer l’usager dans la conception, l’accompagner notamment avec des accès physiques centralisés pour l’accès aux droits.

 
Agenda
  Décembre  
LuMaMeJeVeSaDi
 
12
345
Les effets du Numérique sur l'économie dans les territoires
(Journée de formation pour les collectivités territoriales)
6789
101112
LES BONNES QUESTIONS A SE POSER SUR LA 5G
(Colloque de la Mission Ecoter)
13141516
17181920212223
24252627282930
31

La Mission Ecoter, Association loi 1901, regroupe, depuis 1997, collectivités territoriales et entreprises actrices dans le secteur des collectivités (Numérique, Santé, Education, Environnement, Transports, Finances locales...) pour :

  • Accompagner les collectivités dans leurs transformations.
  • Echanger sur les usages et les services numériques aux citoyens
  • Mettre en place une veille adaptée et efficace aux projets de transformations des collectivités.
  • Peser sur les décisions politiques et administratives pour les territoires.
  • Diffuser les informations les plus fiables dans un secteur innovant.
  • Former les élus, les cadres territoriaux et les acteurs d'entreprises à l'économie numérique, aux finances, aux ressources humaines.

Mission Ecoter
13, avenue d'Aygu
26200 Montélimar
Tél.: 04 75 51 70 85
mission.ecoter@ecoter.org
Siège social
Olivier Julienne
Secrétaire général
Antenne Ile-de-France
Alain Melka
Directeur Général des Services
Tél. : 06 33 75 13 60
Antenne Rhône-Alpes
Natalie Herrouin
Directrice Administrative
Tél.: 04 75 51 70 85
Antenne Hauts-de-France
Quentin Meullemiestre
Directeur du Développement
Tél. : 06 04 08 38 16
Association loi 1901 créée en 1999
Organisme de formation agréé par le Ministère de l'Intérieur et pour la formation professionnelle
Déclaration d’activité n° 82260179326
Réalisation : Les Émotionneurs | Mentions légales | Liens utiles