ecoter

Mission pour l'Economie Numérique, la Conduite et l'Organisation des Territoires

Accès membres
Accueil Agenda
Agenda

Afficher pages
Page 1 sur 11
27.11.2019au27.11.201910h00-13h00
FORMATION
MEDIA TRAINING AVEC OPTION VIDEO - 27.11.2019
mediatrainingoptionvideo.jpg

Pour rappel, les Elus ont accès au Droit Individuel à la Formation (DIF), la mise en œuvre de ce droit ouvert à tous les élus locaux est définie par les décrets d’applications publiés le 30 juin 2016. Ils peuvent ainsi acquérir un droit à formation de vingt heures de formation par an, cumulable sur toute la durée de leur mandat. Ce droit leur donne accès aux formations en lien avec leurs fonctions électives, mais permet aussi de faciliter leur réinsertion professionnelle après leur mandat. La formation étant prise en charge dans son intégralité par la Caisse des Dépôts et Consignations, elle n'a aucun coût pour la Collectivité ni pour les élus. Vous pouvez télécharger ici la demande de financement.

CONTEXTE

Le média training enseigne les techniques utilisées par les professionnels des médias. Spécialement conçu pour les personnes ayant l’occasion de s’exprimer en public, notre coaching personnalisé de « media training avec option vidéo » vous permettra de maîtriser chaque situation.

 

FORMATEUR

Alain MELKA

Directeur général des services de la Mission Ecoter

 

OBJECTIFS

Dans une société de plus en plus médiatisée, dotée d’outils de communication toujours plus rapides, la maîtrise de la communication auprès des journalistes est un enjeu majeur pour les décideurs publics et privés. S’exprimer devant des journalistes est en effet un exercice périlleux auquel il est nécessaire de se préparer avec des journalistes expérimentés.

 

PROGRAMME

  • Comprendre et d’apprivoiser les techniques journalistiques,
  • Maîtriser la prise de parole médiatique et d’éviter les pièges de l’interview,
  • Elaborer un message efficace et percutant,
  • Optimiser votre image, votre voix et votre gestuelle.
  • Intervention dans la collectivité
  • Prise du brief,
  • Préparation d’exercices basés sur la situation vécue par l’élu ou bien le cadre territorial,
  • Entraînement en réel,
  • Débriefing immédiat et coaching sur les points d’amélioration.


MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théorique, étude de cas, conseils et simulations.

 

Lieu : CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle B021 - RDC

425 euros nets, la Mission Ecoter n'étant pas assujettie à la TVA pour ses prestations de formation selon la réglementation en vigueur.

Formation en intra sur demande

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle - Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

20.11.2019au20.11.201910h00-13h00
FORMATION
COMMUNIQUER AVEC LES MEDIAS ET OPTIMISER SES RELATIONS AVEC LA PRESSE - 20.11.19
mediasoptimiserrelationspresse.jpg

Pour rappel, les Elus ont accès au Droit Individuel à la Formation (DIF), la mise en œuvre de ce droit ouvert à tous les élus locaux est définie par les décrets d’applications publiés le 30 juin 2016. Ils peuvent ainsi acquérir un droit à formation de vingt heures de formation par an, cumulable sur toute la durée de leur mandat. Ce droit leur donne accès aux formations en lien avec leurs fonctions électives, mais permet aussi de faciliter leur réinsertion professionnelle après leur mandat. La formation étant prise en charge dans son intégralité par la Caisse des Dépôts et Consignations, elle n'a aucun coût pour la Collectivité ni pour les élus. Vous pouvez télécharger ici la demande de financement.

 

CONTEXTE

Aujourd’hui, dans toute sphère, tout responsable se doit de communiquer.
Communiquer efficacement avec les médias et optimiser ses relations avec la presse ne sont pas envisageables sans un minimum d'organisation dans les différentes démarches. Pour se montrer efficace, rien ne vaut une bonne approche de communication parfaitement formalisée.
Cette formation opérationnelle vous donnera les outils pour choisir les supports adaptés à votre environnement, vous organiser, trouver les bons interlocuteurs.
À l'issue, vous serez capable d'adapter vos relations presse aux spécificités des médias : presse écrite, radio, télévision, internet, de définir votre stratégie et de choisir des outils de relations presse adaptés.


FORMATEUR

Alain MELKA

Directeur général des services de la Mission Ecoter

 

OBJECTIFS

  • Identifier les enjeux des relations médias pour votre institution,
  • Choisir les médias adaptés à vos ressources et à votre message,
  • Comprendre les attentes des journalistes
  • Construire des outils de relations presse;

 

PROGRAMME

  • Les différents types de médias,
  • Les citoyens, les élus et les médias,
  • Focus sur les spécificités en matière de communiqués et de dossiers de presse, pilotage de ses RP,
  • L’intégration des relations médias à vos actions de communication : quelle(s) stratégies pour quel(s) message(s) ?
  • Utiliser les opportunités du web et des réseaux sociaux,
  • Appréhender les demandes d’interviews et de témoignages,
  • Instaurer une relation de confiance avec les médias : devenir source d’information et de proposition,
  • Gérer un conflit avec les médias;


MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation se veut une approche stratégique et pragmatique, à laquelle s’associera l’étude de cas pratiques.

 

Lieu : CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle B021 - RDC

325 euros nets, la Mission Ecoter n'étant pas assujettie à la TVA pour ses prestations de formation selon la réglementation en vigueur.

Formation en intra sur demande

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle - Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

14.11.2019au14.11.201910h00-17h45
FORMATION
GESTION DE CRISE - 14.11.2019
gestion-de-crise-agir-300x190.jpg

Pour rappel, les Elus ont accès au Droit Individuel à la Formation (DIF), la mise en œuvre de ce droit ouvert à tous les élus locaux est définie par les décrets d’applications publiés le 30 juin 2016. Ils peuvent ainsi acquérir un droit à formation de vingt heures de formation par an, cumulable sur toute la durée de leur mandat. Ce droit leur donne accès aux formations en lien avec leurs fonctions électives, mais permet aussi de faciliter leur réinsertion professionnelle après leur mandat. La formation étant prise en charge dans son intégralité par la Caisse des Dépôts et Consignations, elle n'a aucun coût pour la Collectivité ni pour les élus. Vous pouvez télécharger ici la demande de financement.

Cette formation s'adresse aux Elu (e)s (maires, adjoints à la sécurité....) et également aux DGS, DGA, Directeurs et Collaborateurs de cabinet

CONTEXTE

Dans un contexte de crise (terroriste, climatique, sociale ou autre), il est nécessaire, pour les Elu (e)s d'être en mesure d'organiser les réponses et de les faire valider.

Il est aussi essentiel de pouvoir manager les équipes dans l'action et d'être en mesure d'organiser l'après-crise. Enfin, il est indispensable, pour les collectivités, de pouvoir tirer toutes les conséquences d'une crise, notamment à travers l'aménagement des organisations.


FORMATEUR

Vincent MARCHAND

Directeur Général de l’Association des Maires des Hauts-de-Seine

 

OBJECTIFS

  • Organiser les réponses et les faire valider
  • Manager les équipes dans l'action
  • En tirer les enseignements
  • Etablir les procédures
  • Organiser l'après-crise
  • Aménager les organisations

 

PROGRAMME

Qu'est-ce qu'une crise ?

  • Définition et contexte
  • Le recensement des problématiques
  • Le bilan initial
  • Etablir son intention et sa ligne de management
  • Appréhender les demandes d’interviews et de témoignages,

L'organisation nationale, régionale, départementale

  • Les structures nationales, régionales, départementales
  • Le Centre Opérationnel Départemental (COD)
  • L'organisation communale

Le référent Crise dans une commune. Pourquoi ? Comment ? Pour qui ?

  • Les choix possibles : avantages/inconvénients

La présentation d'une cellule de crise

  • La théorie, puis la posture adaptée à la réalité et aux contraintes contextuelles
  • La méthode de travail et les procédures
  • Présentation d'un référentiel, le schéma de management, les procédures

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)

  • Origine et contexte réglementaire, son contenu et sa mise en oeuvre
  • Les événements concernés, guides méthodologiques et logiciels

La communication interne et externe

  • Méthodologie, exposé technique, adaptation au contexte, échanges sur les pratiques, validation ou réfutation des propositions et des témoignages
  • Construction possible d'un exercice pratique avec mise en oeuvre de la cellule de gestion de crise


MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation se veut une approche stratégique et pragmatique, à laquelle s’associera l’étude de cas pratiques.

 

Lieu : à préciser ultérieurement

475 euros nets, la Mission Ecoter n'étant pas assujettie à la TVA pour ses prestations de formation selon la réglementation en vigueur.

Formation en intra sur demande

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle - Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

09.10.2019au09.10.201909h30-13h00
Smartcity, quel modèle pour les villes périurbaines ? 09.10.19
Journée de formation pour les collectivités territoriales

CONTEXTE

"Innover… pour durer !”, pourrait devenir le slogan des petites et moyennes collectivités qui subissent un effet de relégation induit par la montée en puissance des grandes métropoles. Alors même qu’elles perçoivent la nécessité d’un développement durable, ces collectivités sont confrontées à un contexte économique contraint et, pour nombre d'entre elles, à un isolement géographique accentué par une rupture numérique réelle. Elles sont donc vouées à redoubler d'ingéniosité pour conforter leurs activités existantes, dynamiser l’attractivité de leur territoire et répondre aux attentes de leurs habitants… Les innovations portées par la vision Smart City peuvent-elles adresser rapidement, efficacement et durablement les problématiques de ces collectivités ? Comment transposer ces modèles aux spécificités de ces territoires ?

L'arrivée des nouveaux réseaux pour objets connectés déployés à l'échelle national par les opérateurs mobiles, couplés avec des solutions simples permettant de couvrir les zones blanches, offre de formidables opportunités à ces communes, qui peuvent désormais s'appuyer sur une infrastructure mutualisée pour déployer des solutions simples, efficaces et peu coûteuses pour répondre à leurs besoins dans tous les secteurs de la ville (énergie, environnement, social, développement économique, etc.).

Limours (91), ville périurbaine de 6700 habitants a été la première commune à tester sur le terrain (avec de vrais utilisateurs, élus, agents, associations, habitants...) de nombreux cas d'usages de l'internet des objets s'appuyant sur ce type de réseau. Ayant mis la priorité sur la supervision des équipements dont elle a la charge, la commune a d'ores et déjà validé de nombreuses solutions comme le suivi des consommations énergétique de ses bâtiments, le suivi de la qualité de l'air intérieur et des paramètres de conforts de ces locaux, le contrôle de la chaîne du froid dans les cantines et le suivi du niveau du cours d'eau traversant la ville.

Le retour d'expérience de Limours montre que l'innovation sur ces territoires est possible pour répondre à des besoins concrets, dans une approche réaliste, avec des bénéfices prouvés et quantifiables.

FORMATRICE

Claire HUGONET a débuté sa carrière dans le numérique en 1992. Elle s’est passionnée pour les nouveaux objets connectés dès 2012 avant de s'intéresser aux initiatives des industriels dans le secteur de la Silver Economie puis de la SmartCity.

Sortie Major en 2015 du MBA SmartCity et Gestion des Eco-Quartiers à l'Institut Léonard de Vinci, Claire Hugonet s’est intéressée à l'éco-système et les enjeux des collectivités à l'aube d'une société collaborative, engagée dans la transition énergétique et la croissance verte.

Claire Hugonet accompagne aujourd’hui les collectivités sur leur stratégie d’innovation autour des concepts SmartCity. Animatrice du “Living Lab” de Limours, elle a développé une expertise particulière dans le déploiement et les usages de l’Internet des Objets, et en particulier ceux basés sur l’utilisation du nouveau réseau LoRa.”



OBJECTIFS

 

  • Découvrir les innovations SmartCity s’appuyant sur l’internet des objets
  • Comprendre les enjeux liés à ces innovations pour les territoires périurbains et ruraux
  • Entrevoir tout ce que l’on peut faire à l’échelle des petits territoires, sur l’existant et sur les nouveaux projets d’aménagement, dans une démarche d'innovation réaliste.

 

 

PROGRAMME

 

  • Introduction à la SmartCity et tour d’horizon sur les cas pratiques s’appuyant sur l’internet des objets
  • Les nouveaux réseaux bas débits pour objets connectés, un levier pour l’innovation dans les territoires périurbains et ruraux
  • Retour d’expérience sur le Living Lab de Limours Les clefs d’une démarche d’innovation territoriale réaliste

 

 

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théorique, cas d'usage et échanges avec les participants. Les participants peuvent apporter, sur place, le budget et le processus de programmation budgétaire de leur collectivité.

 

Lieu : Paris - CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle B021 - RDC

325 euros nets

Formation en intra sur demande, également

 

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle 
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Rhône-Alpes

02.10.2019au02.10.201913h45-16h45
Collectivités, que faire avec vos RIP de 1ère génération ?
Colloque de la Mission Ecoter en partenariat avec Strategic Scout
sscout.jpg

ACCES GRATUIT MAIS INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Avec le déploiement des réseaux FTTH, les réseaux publics fibre optique destinés à connecter les zones d'activités, entreprises et sites publics, et à favoriser le dégroupage, se trouvent confrontés à une nouvelle concurrence.

En effet ces réseaux FTTH favorisent le développement d'offres aux entreprises compétitives, notamment pour les PME-TPE, et, les abonnés fibre se substituant à ceux du cuivre, la part dégroupage du chiffre d'affaires de certains RIP 1G va rapidement diminuer.

Dans ce contexte, les collectivités territoriales propriétaires de ces réseaux qu'elles exploitent le plus souvent via une DSP mais aussi en régie, sont amenées à réfléchir sur leur avenir et cela même si le terme du contrat de concession est éloigné dans le temps. Car le déploiement du FTTH s'accélère...

Extensions géographiques, nouvelles activités - nouvelles offres commerciales, compétitivité tarifaire, smart city ... Les collectivités et leurs délégants peuvent jouer sur plusieurs leviers pour rebondir rapidement, ou préparer une nouvelle DSP.

Mais la question de la cession du réseau peut également se poser. Il est alors utile de savoir ce que cela signifie et comment s'y préparer.

Pour débattre de ces différents sujets, la Mission Ecoter et Strategic Scout, réunissent un panel d'intervenants publics et privés, spécialistes de ces thématiques.

 

13H30 : Accueil des participants

13h45 - Mot d'accueil

Mission Ecoter et/ou la Caisse des Dépôts et Consignations - Banque des Territoires

14h00 - Introduction

Panorama des RIP 1G, activités, développements, contexte concurrentiel

Intervenant

- Strategic Scout

- Un intervenant institutionnel type ARCEP ou DGE

14h30 - Table-ronde 1 - RIP 1G à la relance : quelles nouvelles activités ? Témoignages, exemples

Intervenants

- Pascal JUSTE - Ingénieur Réseaux Télécoms - SIPPEREC

- Norbert FRIANT - Responsable du Service Numérique - Rennes Métropole / Ville de Rennes

- Frédéric SAISON - Directeur Régional Nord Normandie - Covage

Modérateur - Olivier de Baillenx - Directeur du développement - Strategic Scout

15h30 - Table-ronde 2 - RIP 1G en déshérence : faut-il vendre ?

Intervenants

- un représentant d'une collectivité locale engagée dans une cession

- un opérateur privé intéressé par des acquisitions

Anne BAUDENEAU - Avocate associée - Cabinet d'avocats Sphère publique

16h45 - Conclusion par la Caisse des Dépôts et Consignations - Banque des Territoires

 

Lieu : CDC - 56 rue de Lille 75007 Paris - Salle Corvetto - Plan d'accès


02.10.2019au02.10.201909h45-17h30
Le cadre réglementaire européen en matière de numérique et les évolutions en cours - 02.10.19
Journée de formation pour les collectivités territoriales et les entreprises
rgpd.jpg

Pour rappel, les Elus ont accès au Droit Individuel à la Formation (DIF), la mise en œuvre de ce droit ouvert à tous les élus locaux est définie par les décrets d’applications publiés le 30 juin 2016. Ils peuvent ainsi acquérir un droit à formation de vingt heures de formation par an, cumulable sur toute la durée de leur mandat. Ce droit leur donne accès aux formations en lien avec leurs fonctions électives, mais permet aussi de faciliter leur réinsertion professionnelle après leur mandat. La formation étant prise en charge dans son intégralité par la Caisse des Dépôts et Consignations, elle n'a aucun coût pour la Collectivité ni pour les élus. Vous pouvez télécharger ici la demande de financement.

 

OBJECTIFS


  • Faire le point sur les enjeux réglementaires liés au numériques
  • Passer en revue les dossiers en cours au niveau européen
  • Rappeler les circuits de décision communautaire
  • Détailler les changements induits pour les organisations
  • Comprendre ce qui attend les collectivités

 

PROGRAMME

 

  • Comprendre la logique des politiques européennes en matière de numérique
  • Le RGPD : champ territorial, obligations des collectivités et des entreprises, droits des citoyens, sanctions
  • Les changements attendus en matière de vie privée et communications électroniques avec le Règlement « ePrivacy »
  • Le cadre juridique européen et français de l’ « open data »
  • WIFI4EU : une illustration du rôle majeur des collectivités territoriales dans l’ère du numérique - quel rôle et quelles obligations pour les collectivités territoriales ?
  • Cybersécurité : l’impact de la Directive NIS et du Cybersecurity Act
MOYENS PÉDAGOGIQUES
Cette formation associera cours théorique, étude de cas concrets, conseils et simulations.

FORMATEUR
Thomas Livenais - Avocat associé – INLO Avocats


Lieu : Paris - CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle B021 - Plan d'accès

475 euros nets (la Mission Ecoter n'étant pas assujettie à la TVA pour ses formations) comprenant café d'accueil, déjeuner et supports
ATTENTION : Validation de l'inscription uniquement sur bon de commande ou d'engagement
Formation en intra sur demande, également
La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle-  Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes
26.06.2019au26.06.201909h45-17h30
Que retenir du nouveau Code de la Commande Publique ?
Journée de formation pour les collectivités territoriales et les entreprises

OBJECTIFS

 

  • Identifier les évolutions apportées par le Code
  • Anticiper les règles à respecter dans la passation des contrats
  • Sécuriser l’évolution des contrats en cours
  • Connaître les nouveaux outils pour mettre en place les projets

 

PROGRAMME

 

  • Introduction sur l’origine de la réforme et la structuration du Code
  • Présentation des nouvelles règles pour la passation des contrats publics
  • Analyse des impacts sur l’exécution des contrats
  • Bilan sur les incertitudes et les risques contentieux

 

MOYENS PEDAGOGIQUES

 

  • Présentation d’un support visuel
  • Illustration avec des exemples pratiques

 

Cette formation associera cours théorique, études de cas, échanges entre auditeurs

FORMATRICE

Audrey MAUREL audreymorel.jpg
Avocate au Barreau de Paris
Droit public des affaires / Droit de la régulation
Présidente de la commission réglementation et régulation de la fédération InfraNum

 

Lieu : Paris - CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle B021 - Plan d'accès

475 euros nets (la Mission Ecoter n'étant pas assujettie à la TVA pour ses formations) comprenant café d'accueil, déjeuner et supports

ATTENTIONValidation de l'inscription uniquement sur bon de commande ou d'engagement

Formation en intra sur demande, également

 

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle 
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

18.06.2019au18.06.201909h45-17h30
Les clés de la réussite d’un tiers-lieu en milieu rural ou péri-urbain
Journée de formation pour les collectivités territoriales

FORMATEUR

Dominique Valentin est Président-fondateur du réseau Relais d’Entreprises.

Il a pris un engagement en faveur de la ruralité moderne et du rééquilibrage des territoires qui s’appuie sur une expérience de plus de 20 ans dans le Conseil en entreprise et en développement économique.

OBJECTIFS

A l’issue de cette journée, vous serez capable de comprendre les enjeux du rapprochement emploi/habitat, d’évaluer le dimensionnement et les perspectives de votre projet, de choisir le modèle économique adapté à votre contexte local et enfin de maîtriser les fondamentaux de gestion, d’exploitation, de communication.

PROGRAMME

Partie 1 - Contexte et enjeux dans les territoires ruraux et péri urbains
Quel tiers-lieu, pour quel territoire, pour quelles attentes et usages ?

Partie 2 – Faisabilité et dimensionnement de mon tiers-lieu
Quels sont les facteurs de succès sur mon territoire ?

Partie 3 – Pour une exploitation rentable et sereine
Comment gérer au quotidien un tiers-lieu ?

Partie 4 – Communication et animation
Comment faire connaître son offre sur son territoire et fidéliser ses usagers ?

Lieu : Paris - CDC - 2 avenue Pierre Mendès-France - Côté Sud - 75013 Paris - Salle 2S Merlebach

475 euros nets

Formation en intra sur demande, également

05.06.2019au05.06.201914h00-16h30
Numérique et éducation - Objectif « Réussite éducative » : donner toutes les chances dès le primaire - Béthune - 05.06.19
Rencontre de la Mission Ecoter en partenariat avec la Ville de Béthune

ogobethune.jpgACCES GRATUIT MAIS INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Objectif « Réussite éducative » : donner toutes les chances dès le primaire !

Plusieurs études nationales et internationales (PIRLS, Pisa…), se penchent sur le niveau et les compétences des élèves et la plupart relève une nette régression des résultats, notamment en mathématiques et en français.

Ainsi, l’enquête TIMSS[1] 2015 se focalisant sur les mathématiques et les sciences montre que 45% des élèves français sont dans le groupe le plus faible des pays européens et la récente étude PIRLS[2] 2016 met en évidence des performances en compréhension de l’écrit des élèves en fin de quatrième année de scolarité obligatoire - CM1 pour la France - en baisse au regard des quatre critères examinés : prélever des informations, faire des déductions, interpréter et assimiler, examiner et évaluer le contenu.

En début de 6e, 20% à 30% des élèves n’ont pas acquis les attendus du socle (DEPP, 2016).

Par ailleurs, l’impact des inégalités sociales sur les résultats scolaires reste très fort en France : 90% des élèves issus de milieux favorisés maîtrisent le socle contre 55 à 69% des élèves issus de milieux défavorisés, selon les compétences.

Pourtant, selon la recherche, quasiment tous les enfants pourraient réussir avec des méthodes d’enseignement adaptées et déployées très tôt, dès le primaire. Les pédagogues incitent ainsi à plus de différenciation, de personnalisation et de travail collaboratif entre élèves.  Les réformes vont d’ailleurs dans ce même sens.

Toutes ces pédagogies ne sont pas nouvelles : Pestalozzi, au 18ème siècle, parlait déjà de personnalisation des apprentissages, de travail collaboratif, de tutorat entre élèves… Mais très chronophages, ces pratiques ont du mal à se généraliser.

Le numérique se révèle être un support/une aide incontournable : il aide à la mise en place de ces nouvelles pratiques ; il permet de suivre et gérer chaque élève, de respecter les besoins de chaque élève et de lui donner tous les moyens pour réussir. Ainsi, d’après l’enquête PROFETIC 2016, 90% des enseignants estiment que le numérique est un « plus » pour diversifier leurs pratiques pédagogiques ; ¾ des enseignants pensent que le numérique fait progresser l’élève dans ses apprentissages.

Depuis quelques années, les collectivités locales investissent pour passer à l’Ecole numérique ». La Mission Ecoter, comme elle l’a fait le 12 avril 2018 avec la Communauté Urbaine de Dunkerque, avec Bourges Plus le 6 février 2019, se consacre, à travers tables-rondes et colloques, au Numérique et à l’Éducation, « Réussite éducative » : donner toutes les chances dès le primaire !

Son Tour de France du Numérique et de l’Education l'amène, aujourd'hui, à Béthune.

Au travers de cette thématique et de ces échanges, il s’agit de développer un état des lieux et une analyse des nouvelles technologies au sein-même de notre système éducatif qui sont désormais présents dans les   établissements scolaires et utilisés pour des usages éducatifs. Ce faisant, l’objectif est de mieux comprendre en quoi le numérique réinterroge et fait évoluer la forme scolaire classique, et de discerner les réels apports pour les apprentissages et le bien-être des apprenants et des enseignants.

 

PROGRAMME

Modération des tables rondes : Alain Melka, Directeur général des services de la Mission Ecoter

14H00 - Accueil-café


14h30 - 14h45 - Ouverture par Olivier Gacquerre, Maire de Béthune ou son représentant et Isabelle Kerkhof, Vice-Présidente de la Mission Ecoter


14H45-16H15 - Table ronde - A l’heure du Numérique, comment lutter contre l’inégalité scolaire et créer les conditions du changement ?

Intervenants

- Amel Gacquerre - Adjointe à la mobilité durable, la communication, et aux nouveaux usages du numérique - Mairie de Béthune - Conseillère régionale - Région des Hauts-de-France
- Isabelle Kerkhof - 3éme Vice-Présidente en charge du développement de la solidarité intercommunale, au schéma de mutualisation et au numérique - Communauté urbaine de Dunkerque, Maire déléguée Mairie - Coudekerque-Village
Philippe Leclercq - Inspecteur d'Académie, Conseiller auprès de madame le Recteur, Délégué Académique au Numérique - Académie de Lille
- Michel Pérez - Président de l’Association nationale des @cteurs de l’Ecole – An@e
- Cécilia Pinto - Professeure d'espagnol, ingénieure pédagogique multimédia, co-fondatrice Eduvoices
- Amélie Silvert - Professeure d'anglais, experte TICE, chargée de mission à la DANE

16h15 – 16H30 - Echanges avec la salle


Lieu : Amphithéâtre de la Fabrique - 6 rue Sadi Carnot - 62400 Béthune - Plan d'accès

22.05.2019au22.05.201914h00-17h00
Retours d’expérience de projets numériques pour l’enseignement dans l’environnement Chrome - 22.05.19 - Paris
Rencontre de la Mission Ecoter en partenariat avec Econocom

LOGO_ECONOCOM_NEW_BLUE_RVB_HD.pngACCES GRATUIT MAIS INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Bon nombre de collectivités se posent la question des budgets et des frais liés à l’achat et au maintien en conditions opérationnelles des équipements numériques pour l’enseignement. Dans un certain nombre de pays européens (nordiques, mais aussi l’Espagne, par exemple), les "Chromebook" et "la gamme G suite" se sont rapidement imposées.

Quelles spécificités de ces nouvelles solutions pour l’enseignement. Quelle adoption par les équipes pédagogiques et les élèves ?

Comment gérer des parcs qui peuvent être importants, avec quelles ressources et quelles compétences ? Quels bénéfices pour les équipes SI des collectivités territoriales ?

Cet événement vous permettra de prendre connaissance du retour d’expérience de la ville de Dijon qui a équipé près de 300 salles de classe : déploiement, maintenance et adoption par les équipes pédagogiques.

La ville de Serris (77), pourra témoigner, elle, sur la base de classes mobiles mises en place depuis 4 ans.

Dans le cadre de l’offre HP/Chromebook, Econocom Education est en capacité de proposer :

  • son savoir-faire (une équipe dédiée Education et toutes les certifications Google)
  • Son écosystème technologique et pédagogique : partenaires pour l’enseignement
  • Sa force commerciale dédiée à l’éducation et présente sur l’ensemble du territoire français
PROGRAMME
Modération des tables rondes - Alain Melka - Directeur général des services de la Mission Ecoter

13h45 - Accueil des participants

14h00-14h15 - Ouverture par Alain Melka, Directeur général des services de la Mission Ecoter
Laurent Jacquet, Responsable BU Google Econocom
Mathieu Guinin, Responsable Education - HP

 

14h15 - 15h30 - Table ronde - Quelles spécificités des solutions Chrome pour les collectivités locales (implication, technique, maintenance, gestion…) ?

Intervenants
  • Xavier Lenoir - DSI - Ville de Dijon
  • Loïc Minier - adjoint au maire, délégué à la communication et NTIC - Mairie de Serris
  • Laurent Jacquet - Directeur du Département Google - Econocom
  • Mathieu Guinin - Responsable Education - HP
15h30 - 15h45 - Echanges avec la salle

15h45 - 17h00 - Table ronde - Quels apports pour les enseignants et les élèves ?

Intervenants
  • Jean-Louis Schaff - ancien DANE - Rectorat de Poitiers et ancien professeur à l’Université de Poitiers (a participé à la rédaction du livre blanc « Les politiques départementales sur le numérique éducatif »
  • Laurent Jacquet - Directeur du Département Google - Econocom
  • Mathieu Guinin - Responsable Education - HP
Lieu : CDC - 56 rue de Lille 75007 Paris - Salle Gérard Bureau - Plan d'accès

Attention - le déjeuner est libre

- Mathieu Guinin, Responsable Education chez HP

15.05.2019au15.05.201914h00-17h00
Participation citoyenne numérique : métiers et compétences dans les collectivités - 15.05.19 - Paris
Rencontre de la Mission Ecoter en partenariat avec Décider ensemble

logodeciderensemble.pngACCES GRATUIT MAIS INSCRIPTION  OBLIGATOIRE

Les collectivités font aujourd’hui face à l’impératif de rendre des comptes sur leur action en améliorant la transparence des choix de politiques publiques et en impliquant les citoyens. Les outils numériques offrent de nombreuses opportunités pour répondre à ces nouvelles demandes, puisqu’ils permettent d’enrichir la production et la transmission d’informations, de faciliter la mobilisation et l’échange avec les citoyens, ainsi que de co-construire des propositions et des politiques publiques.

Cet usage du numérique se traduit cependant par une évolution des métiers impliqués dans la relation au citoyen et une transformation des compétences nécessaires en interne pour mener à bien ces projets.

Comment les collectivités s’approprient-elles les outils numériques ?

Quelles équipes sont impliquées dans les démarches de participation citoyenne numérique et dans la mise en œuvre de « civic tech » ?

Quels sont les retours d’expérience en termes de moyens humains et financiers nécessaires pour mettre en œuvre ces outils ?

L’objectif de cette rencontre est de poser le regard sur ce qui est souvent un « angle mort » du sujet, c’est-à-dire la conduite en interne de ces démarches participatives, les méthodes et outils utilisés pour mener ces projets et les difficultés rencontrées, du portage de l’idée jusqu’au retour au citoyen.

PROGRAMME

 

 

1eretableronderaifaud150519.jpg colloque150519.jpg

 

Modération des tables rondes - Sylvain Raifaud, Maire-adjoint du 10ème arrdt de Paris, en charge de la démocratie locale et Conseiller Numérique aux Collectivités de la Mission Ecoter

 

13h45 - Accueil des participants

14h00 - Mot d'accueil

Olivier Julienne, Secrétaire Général de la Mission Ecoter ou sa/son représentante/représentant
François Panouillé - Chargé de mission Smart City et Pilote des sujets de la participation citoyenne - Caisse des Dépôts et Consignations

14h15 Introduction

Tatiana de Feraudy - Chargée de recherche - Association Décider ensemble

14h30 - 1ère partie - Impliquer les citoyens dans les décisions stratégiques

Intervenants

- Laurent Olivier - Directeur de la transformation Numérique et Citoyenne - Région Centre-Val-de-Loire

- Louise Rigollier - Chargée de mission dialogue citoyen numérique et civictech - Nantes Métropole

- Romain de Nève - Chargé de Mission - Participation Citoyenne - Métropole Européenne de Lille

15h30 - 2ème partie - Engager les citoyens dans la gestion au quotidien

Intervenants

- Najwa El Haïté - Conseillère communautaire de Grand Paris Sud, Maire adjointe chargée de la culture et de la transformation digitale - Évry-Courcouronnes

- Thierry Weibel - Directeur Adjoint, Responsable du Service de la Transformation et de l'Intégration Numériques - Mairie de Paris

- Alexis Favre-Gilly - Chargé de Mission - Participation des habitants - Mairie de Dunkerque

16h45 - Échanges avec la salle


17h00 - Fin des débats

 

Lieu : Paris - Caisse des Dépôts et Consignations - 56 rue de Lille - 75007 Paris - Salle Corvetto - Plan d'accès

ATTENTION : le déjeuner est libre

28.03.2019au28.03.201910h00-12h00
Droits de passage Télécoms pour les collectivités territoriales - 28.03.19
Colloque de la Mission Ecoter
bdt.png sscout.jpg parmeavocats.png

 

ACCES GRATUIT MAIS INSCRIPTION OBLIGATOIRE

L’occupation du domaine public et des propriétés privées par des infrastructures et des réseaux de communications électroniques est, depuis le processus de libéralisation du secteur des télécoms, au cœur d’enjeux économiques et juridiques majeurs.

Il existe aujourd’hui une très grande hétérogénéité dans les processus de traitement des « droits de passage » sur le territoire national, source d’insécurité juridique,  pour les opérateurs de communications électroniques mais également pour les collectivités territoriales elles-mêmes.

Il faut bien dire que la problématique des droits de passage télécoms demeure, encore aujourd’hui, relativement complexe. Cette complexité est de différents ordres.

  • Elle est d’abord administrative, compte tenu de l’implication de nombreux gestionnaires de domaines publics (routiers ou non routier) ou privés, lesquels ne disposent pas toujours des moyens et d’un niveau de savoir-faire adéquat.
  • Elle est ensuite financière, compte tenu de l’importante disparité tarifaire existante entre typologies de domaines publics ou privés mais également entre gestionnaires.
  • Elle est enfin technique au regard des différentes catégories d’infrastructures concernées par les droits de passage : fourreaux enterrés, câbles sur support aérien, armoires de rue, pylônes et points hauts de téléphonie mobile…

Aujourd’hui, une meilleure gestion des droits de passage Télécoms s’avère incontournable dans la perspective de l’objectif fixé par les gouvernements successifs d’un déploiement intégral du très haut débit sur le territoire d’ici 2022 mais aussi de la mise en œuvre de la 5G qui nécessitera la multiplication des antennes de téléphonie mobile.

Pour ce faire, la Banque des Territoires, avec le support des cabinets Parme Avocats et Strategic Scout a publié un livre blanc à disposition des collectivités et une synthèse du cadre juridique et des enjeux liés aux droits de passage pour les réseaux de communications électroniques.

Le colloque organisé dans le cadre de l’hôtel de Pomereu permettra d’écouter les témoignages de différents acteurs confrontés à des problématiques opérationnelles.

Une présentation du livre blanc sera également proposée, ainsi qu’un certain nombre d’exemples concrets sur le sujet.

Enfin, l’événement permettra d’envisager les grandes lignes de solutions permettant d’optimiser la gestion administrative, juridique et financière des droits de passage tant pour les gestionnaires de domaine que pour les opérateurs.


Modérateur - Olivier de Baillenx - Directeur du développement - Strategic Scout

PROGRAMME

10h00 - Mot d’accueil de la Mission Ecoter - Alain Melka - Directeur général des services

10h05 - Témoignages

Gilles Quinquenel - Président de la communauté d'agglomération Saint-Lô Agglo, Maire de la commune nouvelle de Thèreval

Dominique Leroy - Directeur général - Seine-et-Marne Numérique

Olivier Cauvin - NIS Contract Manager – EMEA - CenturyLink

Mireille Bonnin - Chargée de mission numérique -  Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR)

Xavier Maurice - Expert infrastructures numériques - Banque des Territoires

Sylvain Barse - Chef de Projet Télécom - SIPPEREC

Guy Nouvet - Responsable National Collectivités Locales et Réglementation - Orange

11h15 - Présentation du livre blanc - Télécharger ici

Scheherazade Abboub - Avocate - Cabinet Parme Avocats

Jean-Jacques Thiebault - Président - Strategic Scout

11h35 - Perspectives

Direction Générale des Entreprises - DGE - Jean-Pierre Labé - Chef du  bureau de la réglementation des communications électroniques et Florine Haghighat-Lagardère - Bureau de la réglementation des communications électroniques

11h50 - Echanges avec la salle

 

Lieu : Caisse des Dépôts - Hôtel de Pomereu - 67 rue de Lille - 75007 Paris - Plan d'accès

Attention - le déjeuner est libre

1- Témoignages
Gilles Quinquenel, Président de la communauté d'agglomération Saint-Lô Agglo, Maire de la commune nouvelle de Thèreval.
Dominique Leroy, DG de Seine-et-Marne Numérique
Région PACA (en attente de confirmation)
Orange (en attente de confirmation)
Olivier Cauvin de CenturyLink
Jean-Luc Sallaberry, Chef du Département Numérique de la FNCCR
Xavier Maurice, Banque des Territoires
SIPPEREC
2- Présentation du livre blanc
Scheherazade Abboub, Parme Avocats
Jean-Jacques Thiebault, Strategic Scout
3- Perspectives
ARCEP
13.03.2019au13.03.201914h30-17h30
SMART CITY, une vision à taille humaine : mise en œuvre et clefs de la réussite
Colloque de la Mission Ecoter

LE COLLOQUE EST COMPLET - MERCI

ATTENTION - CHANGEMENT DE SALLE - SALLE CORVETTO au lieu de la salle Gérard Bureau

 

Grand Témoin - Delphine Batho, Députée des Deux-Sèvres, Présidente de Génération Écologie

Il n’est qu’à être passé au dernier salon des Maires pour avoir constaté que l’on parle beaucoup de smart city en y mettant parfois tout et n’importe quoi. Ce signal fort doit alerter tous les acteurs (élus, cadres territoriaux et entreprises).

La smart city n’est pas qu’une simple idée qui passerait au fil du temps mais bel et bien un concept qui s’imposera à toutes les collectivités si elles veulent demeurer attractives pour leurs territoires, les administrés et les entreprises avec une gestion plus efficiente et démocratique.

Néanmoins la smart city n’est pas une somme de projets mais nécessairement un projet d’ensemble qui nécessite une approche nouvelle et une méthode rigoureuse.

Il suffit d’observer ce que sont devenus nos téléphones portables en 5 ans, ce que deviendront nos voitures dans les 5 années à venir pour comprendre ce que deviendront nos villes dans une décennie, pour concevoir que les nouvelles technologies sont l’aboutissement de processus complexes qui en plus de méthode ont nécessité une vision globale et planétaire. Il ne peut en être autrement pour la smart city.

Un projet de smart city est un projet qui, à la fois, nécessite une vision globale de l’espace traité, une vision à moyen et long terme des objectifs territoriaux, et surtout un processus ordonné afin qu’une bonne intention ne se transforme pas en échec ou gabegie financière.

Le colloque aura deux objectifs principaux :

  1. D’une part éclairer par du concret la définition que donne la CNIL de la smart city, à savoir « Un nouveau concept de développement urbain permettant d’améliorer la qualité de vie des citadins en rendant la ville plus adaptative et efficace, à l’aide de nouvelles technologies qui s’appuient sur un écosystème d’objets et de services innovants. Le périmètre couvrant ce nouveau mode de gestion des villes inclut notamment : infrastructures publiques (bâtiments, mobiliers urbains, domotique, etc.), réseaux (eau, électricité, gaz, télécoms) ; transports (transports publics, routes et voitures intelligentes, covoiturage, mobilités dites douces - à vélo, à pied, etc.) ; les e-services et e-administrations ».

  2. D’autre part esquisser les principes de la méthode qui doivent permettre aux élus d’atteindre les objectifs qu’ils visent :
  • Faire mieux et moins cher dans tous les domaines de la vie publique ;
  • Préparer l’avenir et rendre possible ce qui est nécessaire avec le double objectif, d’une part d’économiser sur le plan financier et environnemental et d’autre part de rendre plus attractif leur territoire pour les administrés et les entreprises ;
  • Trouver des solutions pour compenser la baisse de la DGF et éviter les hausses d’impôts.

 

En ce sens, il est temps d’organiser un temps d’échanges réunissant les collectivités et les entreprises afin de mieux identifier les problèmes et les solutions et surtout de partager une vision et une méthode.

Ce colloque donnera à toutes et à tous l’opportunité :

  • Avoir une vision concrète de ce qu’est la smart city ;
  • Comprendre le rôle de tous les acteurs, publics et privés, mais aussi locaux et externes (bailleurs sociaux, entreprises, associations, personnes qualifiées, startups, copropriétés, commerces, administrés…) ;
  • Mesurer l’importance des datas et comprendre comment il sera possible d’en optimiser sa valeur et son potentiel ;
  • Découvrir comment l’énergie est à la fois un outil d’économie, de richesse et aussi un outil structurant de l’épine dorsale numérique de la cité ;
  • Découvrir aussi les différentes opportunités que la transformation numérique offre pour mieux gérer toutes les infrastructures d’un territoire ;
  • Comprendre les raisons d’une méthode qui doit être obligatoirement partagée.

Modération des tables rondes - Jacques BUCKI, Conseiller à l’Energie et au Numérique de la Mission ECOTER
Maire de Lambesc 2008-2014
Représentant de l'Association des Maires de France à la Commission Nationale de la Transition Énergétique et Expert auprès du Comité de pilotage de la loi sur la TE
"Ambassadeur" de la Smart Building Alliance.


14h00 - Accueil des participants

14h30 - Mot d'accueil

Isabelle Kerkhof, Vice-présidente  de la Mission Ecoter et Vice-présidente de la Communauté urbaine de Dunkerque

14h35 Introduction

Jeanne Carrez-Debock - Responsable du programme Smart City - Caisse des Dépôts et Consignations

14h45 - 1ère partie – Smart city, smart territoire, de quoi parlons-nous ?

La smart city n’est pas un ensemble de projets mais un projet d’ensemble. Seule la compréhension de celui-ci, associée à une vision globale permet la réussite, sociale, financière, environnementale, économique et donc POLITIQUE, d’un smart territoire.

Que comprend le concept Smart City ? Du logement au territoire, pourquoi ? Quelles sont les grandes constantes et les grands thèmes que l’on retrouve régulièrement en France ?

Intervenants

  • Vincent Barué - Directeur Associé Pôle BIM (Foundation-bnd) - La Foncière Numérique
  • Joël Gombin – Cofondateur - Datactivist
  • Isabelle Mathé - Directrice des Services urbains - Orange Smart Cities
  • Stéphane Paoli - Adjoint au maire en charge de l’innovation – Ville d’Aix-en-Provence
  • Christian Rozier - Président - Urban Practises

 

15h35 – Echanges avec la salle

15h50 - 2ème partie – Smart city ou smart territoire ? Quelle méthode ?

Comment faire mieux et moins cher ? Comment rendre sa collectivité attractive ? Et surtout, comment parvenir à ces objectifs de façon pertinente et performante, tant sur le plan financier qu’environnemental et politique ?

Intervenants

  • Eric Legale - Directeur général - Issy Media
  • Thierry Vinçon - Maire de Saint-Amand-Montrond, Président de la Communauté de Communes Cœur de France
  • Christian Rozier - Président - Urban Practises
  • Denis Thuriot - Maire de la Ville de Nevers et Président de Nevers Agglomération
  • Tanguy Selo - Expert Smart City, innovation numérique, structuration d'écosystèmes et intelligence collective/innovation ouverte de la Ville de Mulhouse

 

16h40 - Echanges avec la salle

17h00 - Grand témoin - Delphine Batho, Députée des Deux-Sèvres, Présidente de Génération Écologie

17h30 - Fin des débats

 

Lieu : Paris - Caisse des Dépôts et Consignations - 56 rue de Lille - 75007 Paris - Salle CORVETTO - Plan d'accès

ATTENTION : le déjeuner est libre


06.02.2019au06.02.201914h00-17h00
Numérique et éducation - Objectif « Réussite éducative » : donner toutes les chances dès le primaire
Rencontre de la Mission Ecoter en partenariat avec la Ville de Bourges

bourges.jpg

ACCES GRATUIT MAIS INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Plusieurs études nationales et internationales (PIRLS, Pisa…), se penchent sur le niveau et les compétences des élèves et la plupart relève une nette régression des résultats, notamment en mathématiques et en français.

Ainsi, l’enquête TIMSS[1] 2015 se focalisant sur les mathématiques et les sciences montre que 45% des élèves français sont dans le groupe le plus faible des pays européens et la récente étude PIRLS[2] 2016 met en évidence des performances en compréhension de l’écrit des élèves en fin de quatrième année de scolarité obligatoire - CM1 pour la France - en baisse au regard des quatre critères examinés : prélever des informations, faire des déductions, interpréter et assimiler, examiner et évaluer le contenu.

En début de 6e, 20% à 30% des élèves n’ont pas acquis les attendus du socle (DEPP, 2016).

Par ailleurs, l’impact des inégalités sociales sur les résultats scolaires reste très fort en France : 90% des élèves issus de milieux favorisés maîtrisent le socle contre 55 à 69% des élèves issus de milieux défavorisés, selon les compétences.

Pourtant, selon la recherche, quasiment tous les enfants pourraient réussir avec des méthodes d’enseignement adaptées et déployées très tôt, dès le primaire. Les pédagogues incitent ainsi à plus de différenciation, de personnalisation et de travail collaboratif entre élèves.  Les réformes vont d’ailleurs dans ce même sens.

Toutes ces pédagogies ne sont pas nouvelles : Pestalozzi,  au 18ème siècle, parlait déjà de personnalisation des apprentissages, de travail collaboratif, de tutorat entre élèves… Mais très chronophages, ces pratiques ont du mal à se généraliser.

Le numérique se révèle être un support/une aide incontournable : il aide à la mise en place de ces nouvelles pratiques ; il permet de suivre et gérer chaque élève, de respecter les besoins de chaque élève et de lui donner tous les moyens pour réussir. Ainsi, d’après l’enquête PROFETIC 2016, 90% des enseignants estiment que le numérique est un « plus » pour diversifier leurs pratiques pédagogiques ; ¾ des enseignants pensent que le numérique fait progresser l’élève dans ses apprentissages.

Depuis quelques années, les collectivités locales investissent pour passer à l’Ecole numérique ». La Mission Ecoter, comme elle l’a fait le 12 avril 2018 avec la Communauté Urbaine de Dunkerque, se consacre, à travers tables-rondes et colloques, au Numérique et à l’Éducation, « Réussite éducative » : donner toutes les chances dès le primaire !

Au travers de cette thématique et de ces échanges, il s’agit de développer un état des lieux et une analyse des nouvelles technologies au sein-même de notre système éducatif qui sont désormais présents dans les   établissements scolaires et utilisés pour des usages éducatifs. Ce faisant, l’objectif est de mieux comprendre en quoi le numérique réinterroge et fait évoluer la forme scolaire classique, et de discerner les réels apports pour les apprentissages et le bien-être des apprenants et des enseignants.

PROGRAMME


13H30 – 14H00 - Accueil des participants

14h00 - 14h15 - Ouverture par Pascal Tinat, Maire-adjoint à la politique de la ville et jeunesse de la Ville de Bourges


14H15-15H30 - Table ronde - Lutter contre l’inégalité scolaire : qu’est-ce qui change aujourd’hui ?

Intervenants

- Michel Pérez - Président de l’Association nationale des @cteurs de l’Ecole – An@e

- Philippe Doucet - Ancien Député-Maire d'Argenteuil, Conseiller municipal de la Ville d'Argenteuil

- Pierre Cauty - Délégué académique au numérique de l'académie d'Orléans-Tours

- Aymeric Braconnier - Directeur - Ecole élémentaire Marcel Plaisant - Ville de Bourges

15H40 – 16H55 - Table ronde - A l’heure du Numérique, comment créer les conditions du changement et mettre en place une école numérique pour tous ?

Intervenants

- Kevin Gueguen - Maire-Adjoint, délégué aux Etablissements Recevant du Public (ERP), au Numérique et à l'Hygiène - Ville de Bourges

- Hervé Ségart - Directeur de l’Enseignement de l’Enfance et de la Jeunesse - Ville de Bourges

- Jérémie NESTEL - Chargé des Innovations Numériques - Nevers Agglomération

- Sébastien Brulé, Directeur Commercial, International & Partenariats - Groupe ITOP

- Sophie Hirat - Directrice marché éducation - ECONOCOM


Modération des tables rondes : Alain Melka, Directeur général des services de la Mission Ecoter

 

Lieu : Amphithéâtre du Museum - 9 Allée René Ménard, 18000 Bourges - Plan d'accès

05.02.2019au05.02.201910h00-17h45
ÉNERGIE ET NUMÉRIQUE - Quelles opportunités pour les collectivités, les territoires et les administrés
Journée de formation pour les collectivités territoriales

FORMATEUR

Jacques BUCKI

Conseiller à l'énergie et numérique de la Mission Ecoter

CEO Hestia-Innov, Opérateur Anah

Intervenant « Énergie et Territoire » à l’Ecole d’Ingénieurs de MINES PARISTECH.

Maire de Lambesc - 2008-2014 (premier smart grid PREMIO) et à ce titre, représentant de l’Association des Maires de France à la Commission Nationale de la Transition Énergétique.

Expert auprès du Comité de Pilotage de la Loi sur la TE

Rapporteur à la Commission Nationale « EnR » et membre des commissions « Efficacité énergétique », « gouvernance » et « financement ».

Créateur du modèle de l’économie circulaire de l’énergie.

Administrateur et Ambassadeur de la Smart Building Alliance.

Conseil auprès d’entreprises et de collectivités territoriales pour leur stratégie de mise en œuvre des politiques de transition énergétique (approche globale et transverse, smart city).


PROGRAMME

 

Une transformation en profondeur

  • Pourquoi et comment la transition énergétique change la ville et la société ?
  • Comment en faire une opportunité pour les communes et les administrés ?
  • Loi française et feuille de route européenne

Transitions énergétique et numérique

  • Quelles politiques impactées (finances publiques, fiscalité, aménagement, habitat, transports, qualité de vie, vie locale…)
  • Comment faire mieux en faisant des économies de fonctionnement ?

Production d’EnR et efficacité énergétique
Quelles solutions innovantes dans l’intérêt des communes et des administrés ?

  • Meilleur partage des bénéfices (Economie circulaire de l’énergie)
  • Solutions modernes d’efficacité énergétique (raccourcir les temps d’amortissement des investissements)

Transitions énergétique et numérique

  • Comment ces transitions convergent et transforment nos communes ?
  • La smart city. Pourquoi ? Comment ? Quelle méthode ?

Echange, cas pratiques et conclusion

 

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théorique, cas d'usage et échanges avec les participants.

 

Lieu : Paris - CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle C502

475 euros nets

Formation en intra sur demande, également

 

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle 
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

29.01.2019au30.01.201909h30-17h30
AP CONNECT 2019 - LE SALON PROFESSIONNEL DES SOLUTIONS IT POUR LES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES
La Mission Ecoter est partenaire

APC19_bannière-728x90_Fixe_Visiteur-BAT.jpg(Source : www.apconnect.fr | 29.10.18)

29-30 Janvier 2019 Espace Grande Arche, Paris

Pour la seconde année consécutive, la Mission Ecoter est partenaire d'AP Connect.

AP Connect a pour ambition d’accompagner les professionnels de l’action publique et les élus à répondre aux enjeux technologiques et numériques, mais également d’aider les organisations publiques à identifier les leviers de la modernisation de leurs administrations.

Le numérique est un formidable outil de pilotage pour les entreprises mais aussi pour les administrations publiques centrales et les collectivités territoriales. Le champ de la transformation s'étend de l'État aux collectivités territoriales. Mobilité, éducation, tourisme, urbanisme, santé, gestion des réseaux... : toutes les politiques publiques sont amenées à évoluer.


Ambitions 2019

3 000 visiteurs (60% public / 35% privé / 5% institutionnels) 150 exposants

20 conférences et agoras :  e-administration  GED et Dématérialisation  Impact sur les métiers et organisations  Inclusion numérique et accessibilité  Pilotage territorial  Sécurité

Profil des visiteurs : Directeur Général des Services, Directeur Général Adjoint, Directeur des Systèmes d’Information, Directeur Administratif & Financier, Directeur des Ressources Humaines, Responsables Sécurité des SI, Directions Métiers…

Profil  des  exposants : Archivage numérique, CivicTech, Cloud Computing, Conseil SI, Dématérialisation, e-Administration, Gestion administrative et financière, Gestion des ressources humaines, Gestion Documentaire (GED), Hébergement de données, Identification et traçabilité, Infrastructure et réseaux, Maintenance et Infogérance, Plateforme Collaborative,Sécurité des données, Solutions d’informatique publique, Systèmes d’information administratifs et décisionnels, Virtualisation...

www.apconnect.fr #APC19 - Un événement PG Promotion

Demandez votre badge

12.12.2018au12.12.201813h30-17h30
LES BONNES QUESTIONS A SE POSER SUR LA 5G
Colloque de la Mission Ecoter

Selon le rapport Ericsson sur la mobilité publié le 28 novembre 2017, la 5G couvrira plus de 20% de la population mondiale dans six ans.

Promesse d’un saut de performances en termes de débits multipliés par dix et de délais de transmission divisés d’autant, la 5G fait l’objet d’expérimentations notamment au Japon, aux Etats-Unis, en Suède et en Allemagne. La Corée du Sud a attribué mi-juin les bandes de fréquences dédiées à la 5G aux opérateurs qui doivent démarrer les déploiements dès la fin de l’année.

En France, depuis l’ouverture du guichet « pilotes 5G » par l’Arcep en janvier 2018, les opérateurs commencent à engager des expérimentations dans neuf villes, ainsi qu’en Île-de-France, afin de faire émerger des usages pour les particuliers et les entreprises et de tester les infrastructures et équipements pour le déploiement et le développement de ce réseau de nouvelle génération, en vue d’une commercialisation à partir de 2020.

Plus globalement, au niveau Européen, le déploiement de la 5G s’inscrit dans la stratégie « Gigabit Society » de la Commission européenne adoptée en 2016, visant à atteindre en 2025 trois objectifs : offrir des connexions à 1Gbit/s à l’ensemble des acteurs socio-économiques (hôpitaux, administrations, écoles, entreprises, etc.), à 100Mbit/s minimum pour tous les foyers européens en zones rurales comme urbaines, couvrir en 5G de façon ininterrompue les zones urbaines et les principaux axes de transport.

Avec cette évolution technologique, démultiplicatrice d’usages fixes et mobiles, c’est une nouvelle chaîne d’informations et d’échanges de données dédiés aux secteurs verticaux – véhicules connectés, santé, énergie, sécurité, etc. - et aux territoires connectés qui fait déjà l’objet de scenarii de développement.

C’est aussi un ensemble d’équipements qui doit évoluer : antennes cellulaires, puces, routeurs, smartphones, tablettes, etc. Enfin, ce sont des architectures qui doivent être redessinées afin de délivrer la qualité de service annoncée (débit augmenté, latence réduite) : cloud, datacenter, plateformes.

Si la 5G constitue pour l’Europe un projet technologique et économique essentiel à la compétitivité de ses territoires, certains éléments restent à éclaircir pour appréhender les jalons qui préfigurent et conditionnent son lancement, et permettre à l’écosystème des acteurs de favoriser son adoption et son usage auprès des particuliers et des professionnels.

Dans ce sens, il est temps d’organiser une rencontre collectivités et entreprises afin de mieux identifier cette évolution réseau, comprendre ce qu’elle revêt, dissiper quelques malentendus et apporter des premières réponses aux questions suivantes :

  • Rupture dans les usages, continuité dans les réseaux : de quoi parle-t-on exactement ?
  • Quels sont les éléments de différenciation entre la 4G, la 4G LTE et la 5G, en termes d’équipements et d’architectures ?
  • Comment relever le défi du modèle économique supportable et viable pour tous et par le plus grand nombre ?
  • Vers quelle norme cellulaire s’achemine l’Europe et le monde ?
  • Pourquoi y-a-t-il coexistence de deux 5G, l’une en mode autonome (stand alone) et l’autre en mode non-autonome (non stand alone) ? Quelles sont leurs différences, cette coexistence perdurera-t-elle ?
  • Quid des réseaux FTTH et de la THD radio – Compétition ou complémentarité ?
  • Comment l’élu peut-il s’inscrire dans ce projet politique aux enjeux économiques structurants ?

 

13H15 : Accueil des participants

13h30 - Mot d'accueil

Gilles Quinquenel - Président d'honneur de la Mission Ecoter

13h35 - Introduction

Laurent Depommier-Cotton - Directeur du Département Transition Numérique - Caisse des Dépôts et Consignations

13h45 - 1ère partie - 5G, de quoi parlons-nous ?

Tout d’abord, qu’est-ce que la 5G ?
La 5G introduit-elle une vraie rupture ou est-elle la continuité d’une évolution technologique ?
Qu’apporte-t-elle aux utilisateurs grand public et professionnels ?
Est-elle un possible nouvel outil d’aménagement numérique du territoire ou est-elle un outil de smart city dans toute sa dimension « usages » ?

  • Eléments de différenciation entre la 4G et la 5G
  • 5G SA et 5G NSA, laquelle est la vraie ? Les expérimentations conduites sont-elles « full 5G » ?
  • Une utilisation aussi bien en mobilité qu’en situation fixe : explication

Intervenants

Arcep - Pierre-Jean Benghozi - Membre du Collège

Strategic Scout - Julien Renard - Consultant senior

Association 5G-IA - Jean-Pierre Bienaimé - Secrétaire général

Modérateur : Arnaud Le Roux - Conseiller numérique de la Mission Ecoter

14h30 - 2nde partie - De nouvelles infrastructures

Infrastructures réseaux et mutualisation, équipements (antennes cellulaires, puces, routeurs) : quelles sont les évolutions et quelles sont les contraintes ?
Quelles sont les incidences sur les architectures actuelles et quelles sont les évolutions en cours et à venir pour répondre au développement attendu de l’IoT et des flux de données à gérer ?
Les réseaux bas débit continueront-ils de se positionner en complémentarité ?
La 5G va-t-elle être une consommatrice démesurée d’énergie ou conduire les acteurs (équipementiers) à plus d’innovation ?
Et en termes d’équipement smartphone, PC, tablettes, devrons-nous nous rééquiper et à quelle échéance ?
Quel peut-être le rôle de l’élu.e pour préparer le déploiement des infrastructures nécessaires ?

Intervenants

Nokia - Marc Charrière - Secrétaire général

Fédération Française des Télécoms - Corentin Durand - Chargé de mission réseaux fixes et mobiles

INTEL - Eric Mazières - Global Account Director for Communication Services Provider France

Modérateur : Arnaud Le Roux - Conseiller numérique de la Mission Ecoter

15h20 - Pause

15h30 - 3ème partie - 5G des villes, 5G des champs

La 5G est-elle exclusivement dédiée aux zones urbanisées ou trouve-t-elle sa dimension stratégique à travers le développement d’usages et de services s’inscrivant dans des secteurs verticaux qui ont vocation à « dépasser les frontières » ?
La Commission européenne précise que les zones urbaines et les principaux axes de transport devront être couverts en 5G de façon ininterrompue, pourquoi de telles priorités ?
Que faut-il attendre des cas d’usages qui vont ou sont en cours ? Quelle place pour la 5G dans la stratégie numérique du territoire en termes d’usages et services ?
Et quel peut-être le rôle de l’élu.e dans la définition d’une stratégie « usages » emportant la 5G ?

Intervenants

Issy Media - Eric Legale - Directeur général

Gilles Quinquenel - Président de la Communauté d'agglomération de Saint-Lô, Maire de la commune nouvelle de Thèreval

Anthony Colombani - Directeur des affaires institutionnelles - Bouygues Télécom

Olivier Plantureux, Directeur Marketing - Division Telecom - TDF

Modérateur : Olivier de Baillenx - Directeur du développement - Strategic Scout

16h25 - 4ème partie - Vers quel modèle économique ?

Quelle peut-être l’incidence de la / des fréquence(s) attribuée(s) sur le coût de déploiement d’un réseau 5G ? Quelle importance aura le coût du foncier pour implanter des antennes ?
Quelle stratégie des opérateurs mobiles actuels pour valoriser la 5G auprès de leurs clients (grand public et professionnels) ?
Pourrait-on imaginer d’autres acteurs économiques devenir opérateurs 5G (nouveaux opérateurs, nouveaux acteurs en dehors du champ des opérateurs de télécoms) ?
Pourquoi faut-il fédérer un maximum d’acteurs et développer les services pour trouver un modèle économique viable ?

Intervenants

Ericsson France - Viktor Arvidsson - Directeur de la Stratégie et des Affaires réglementaires

Joëlle Toledano - Professeur émérite en économie - Chaire gouvernance et régulation Paris-Dauphine

Modérateur : Olivier de Baillenx - Directeur du développement - Strategic Scout


Lieu : Paris - Caisse des Dépôts et Consignations - 56 rue de Lille - 75007 Paris - Salle Gérard Bureau - Plan d'accès

ATTENTION : le déjeuner est libre


05.12.2018au05.12.201809h30-13h00
Les effets du Numérique sur l'économie dans les territoires
Journée de formation pour les collectivités territoriales

CONTEXTE

Le Numérique ne cesse de se développer dans notre quotidien allant même jusqu’à remettre à plat les différents modèles économiques. Aussi il n’est pas utopique de considérer le Numérique comme le premier de cordée d’une quatrième révolution industrielle avec une organisation très scientifique du travail.

Toutefois, on ne peut occulter son impact sur le marché du travail, et dans un même temps son apport en matière d’innovation et d’avancées dans nos secteurs d’activité ; les transmutations qu’il produit nous amènent aujourd’hui à nous interroger sans faux-semblant sur l’équilibre économique et humain des territoires.

Faire face aux inquiétudes et interrogations des élus, leur permettre d’appréhender les clés d’analyse et d’interpréter les enjeux majeurs du Digital dans l’économie et le rôle tempérant des collectivités locales et territoriales dans ces mutations sont les interrogations auxquelles la Mission Ecoter va répondre au travers de cette formation.

 

FORMATEUR

Arnaud LE ROUX

Conseiller « Numérique » de la Mission ECOTER

Intervenant depuis plus de 20 ans dans le domaine du digital, Arnaud Le Roux est Chief digital Officer depuis presque 10 ans au sein de différentes agences et annonceurs. Arnaud est également conférencier et professeur dans 5 écoles spécialisées en France ainsi qu’en MBA. Il écrit actuellement un livre, réflexion philosophique sur la place de l’Homme dans notre monde de plus en plus digitalisé. Enfin, Arnaud est coach en e-réputation et personal branding.


PROGRAMME

 

  • Transition numérique : nécessité et enjeux
  • Quelques exemples d’impact du numérique sur l’économie
  • Quelle implication dans les écosystèmes de services complémentaires et interconnectés ?
  • Quelle feuille de route pour l’élu(e) ?

 

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théorique, études de cas, mises en situation, commentaires de documents par les formateurs, échanges entre auditeurs.

 

Lieu : Paris - CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle C504

375 euros nets (la Mission Ecoter n'étant pas assujettie à la TVA pour ses formations) comprenant café d'accueil et supports

ATTENTION : Validation de l'inscription uniquement sur bon de commande ou d'engagement

Formation en intra sur demande, également

 

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle 
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

22.11.2018au22.11.201809h30-17h30
COUVERTURE MOBILE, THD RADIO : des moyens pour les collectivités d’améliorer la connectivité de leurs territoires - 22.11.18 - Dunkerque
Journée de formation pour les collectivités territoriales

CONTEXTE

L’accès à un réseau radio, mobile ou fixe, performant, aussi bien en couverture qu’en qualité, constitue un enjeu majeur de la compétitivité et de l’attractivité des territoires. La signature le 15 janvier 2018 d’un accord historique entre le gouvernement, l’Arcep et les opérateurs mobiles pour accélérer la couverture numérique des territoires a de ce fait représenté une étape importante dans l’objectif annoncé par le Président de la République de garantir une couverture fixe à haut et très haut débit en 2020 à l’ensemble du territoire. Par ailleurs le développement des technologies hertziennes (dites aussi radio) pour améliorer la couverture fixe, en attendant la fibre optique, est une réalité encore méconnue par les acteurs du territoire.

 

FORMATEUR

Julien Renard

Diplômé ingénieur de l’Ecole Supérieure en Informatique et Génie des Télécommunications (ESIGETEL). Il y a notamment suivi la voie d’approfondissements Radiocommunications et Mobiles, offrant les compétences requises pour établir le design d’un réseau mobile et d’en effectuer l’optimisation, que cela soit en 2G, en 3G ou en 4G. Il occupe différentes responsabilités opérationnelles tournées vers la couverture mobile et la boucle locale radio successivement chez SFR, Fortel et Orange avant de rejoindre l’Arcep où il reste 9 ans en charge des questions relatives à la couverture mobile du territoire.

Il rejoint l’équipe de Strategic Scout en mai 2017, comme Consultant senior, spécialiste des sujets radio fixes et mobiles, aussi bien en ce qui concerne la recherche de sites, le déploiement de réseaux ou leurs optimisations.

 

OBJECTIFS

 

  • Appréhender le rôle que peuvent jouer les collectivités dans la promotion à un accès à un réseau radio performant
  • Qu’est-ce que la 4G fixe, qu’est-ce que le THD Radio ? Les perspectives des déploiements dans chacune de ces technologies
  • Les enjeux de la couverture 5G
  • Les différents programmes d’amélioration de la couverture mobile (« zones blanches », « 800 sites », …) et les répercussions de l’accord du 15 janvier 2018
  • Comprendre la couverture mobile, de la 2G à la 4G..

 

 

PROGRAMME


Matinée consacrée à la couverture mobile

Une transformation en profondeur

  • Notions techniques de base concernant la couverture mobile, 2G, 3G, 4G
  • Réglementation et rôle des différents acteurs (Arcep, Etat, Agence du Numérique, Opérateurs)
  • Le New Deal de janvier 2015 et ses premiers effets
  • Le champ d’action des collectivités territoriales

 

. Début d’après-midi - Couverture mobile (suite)

  • Les enjeux de la 5G
Après-midi - suite

Technologies hertziennes pour la couverture fixe

  • Le THD radio en appui de la couverture fixe : notions techniques
  • RTTH, 4G Fixe : atouts et limites
  • Quel complément par rapport à la fibre optique ?
  • Licence RTTH ouvertes aux collectivités territoriales : faut-il y aller ? Pour en faire quoi ? Comment obtenir une licence ?

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théoriques, intégrant des notions techniques et réglementaires abordables par tous, étude de cas à partir d’exemples concrets, lecture et compréhension de cartes de couverture, échanges entre auditeurs

 

Lieu : 5 quai de la Citadelle - 59140 Dunkerque

475 euros nets comprenant les supports, l'accueil-café et le déjeuner

Formation en intra sur demande

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle - Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

13.11.2018au13.11.201809h30-17h30
COUVERTURE MOBILE, THD RADIO : des moyens pour les collectivités d’améliorer la connectivité de leurs territoires - 13.11.18 - Paris
Journée de formation pour les collectivités territoriales

CONTEXTE

L’accès à un réseau radio, mobile ou fixe, performant, aussi bien en couverture qu’en qualité, constitue un enjeu majeur de la compétitivité et de l’attractivité des territoires. La signature le 15 janvier 2018 d’un accord historique entre le gouvernement, l’Arcep et les opérateurs mobiles pour accélérer la couverture numérique des territoires a de ce fait représenté une étape importante dans l’objectif annoncé par le Président de la République de garantir une couverture fixe à haut et très haut débit en 2020 à l’ensemble du territoire. Par ailleurs le développement des technologies hertziennes (dites aussi radio) pour améliorer la couverture fixe, en attendant la fibre optique, est une réalité encore méconnue par les acteurs du territoire.

 

FORMATEUR

Julien Renard

Diplômé ingénieur de l’Ecole Supérieure en Informatique et Génie des Télécommunications (ESIGETEL). Il y a notamment suivi la voie d’approfondissements Radiocommunications et Mobiles, offrant les compétences requises pour établir le design d’un réseau mobile et d’en effectuer l’optimisation, que cela soit en 2G, en 3G ou en 4G. Il occupe différentes responsabilités opérationnelles tournées vers la couverture mobile et la boucle locale radio successivement chez SFR, Fortel et Orange avant de rejoindre l’Arcep où il reste 9 ans en charge des questions relatives à la couverture mobile du territoire.

Il rejoint l’équipe de Strategic Scout en mai 2017, comme Consultant senior, spécialiste des sujets radio fixes et mobiles, aussi bien en ce qui concerne la recherche de sites, le déploiement de réseaux ou leurs optimisations.

 

OBJECTIFS

 

  • Appréhender le rôle que peuvent jouer les collectivités dans la promotion à un accès à un réseau radio performant
  • Qu’est-ce que la 4G fixe, qu’est-ce que le THD Radio ? Les perspectives des déploiements dans chacune de ces technologies
  • Les enjeux de la couverture 5G
  • Les différents programmes d’amélioration de la couverture mobile (« zones blanches », « 800 sites », …) et les répercussions de l’accord du 15 janvier 2018
  • Comprendre la couverture mobile, de la 2G à la 4G..

 

 

PROGRAMME


Matinée consacrée à la couverture mobile

Une transformation en profondeur

  • Notions techniques de base concernant la couverture mobile, 2G, 3G, 4G
  • Réglementation et rôle des différents acteurs (Arcep, Etat, Agence du Numérique, Opérateurs)
  • Le New Deal de janvier 2015 et ses premiers effets
  • Le champ d’action des collectivités territoriales

 

. Début d’après-midi - Couverture mobile (suite)

  • Les enjeux de la 5G
Après-midi - suite

Technologies hertziennes pour la couverture fixe

  • Le THD radio en appui de la couverture fixe : notions techniques
  • RTTH, 4G Fixe : atouts et limites
  • Quel complément par rapport à la fibre optique ?
  • Licence RTTH ouvertes aux collectivités territoriales : faut-il y aller ? Pour en faire quoi ? Comment obtenir une licence ?

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théoriques, intégrant des notions techniques et réglementaires abordables par tous, étude de cas à partir d’exemples concrets, lecture et compréhension de cartes de couverture, échanges entre auditeurs

 

Lieu : CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle AE325

475 euros nets comprenant les supports, l'accueil-café et le déjeuner

Formation en intra sur demande

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle - Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Agenda
  Juillet  
LuMaMeJeVeSaDi
 
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

La Mission Ecoter, Association loi 1901, regroupe, depuis 1997, collectivités territoriales et entreprises actrices dans le secteur des collectivités (Numérique, Santé, Education, Environnement, Transports, Finances locales...) pour :

  • Accompagner les collectivités dans leurs transformations.
  • Echanger sur les usages et les services numériques aux citoyens
  • Mettre en place une veille adaptée et efficace aux projets de transformations des collectivités.
  • Peser sur les décisions politiques et administratives pour les territoires.
  • Diffuser les informations les plus fiables dans un secteur innovant.
  • Former les élus, les cadres territoriaux et les acteurs d'entreprises à l'économie numérique, aux finances, aux ressources humaines.

Diapositive1.jpeg

Mission Ecoter
13, avenue d'Aygu
26200 Montélimar
Tél.: 04 75 51 70 85
mission.ecoter@ecoter.org
Siège social
Olivier Julienne
Secrétaire général
Antenne Ile-de-France
Alain Melka
Directeur Général des Services
Tél. : 06 33 75 13 60
Antenne Rhône-Alpes
Natalie Herrouin
Directrice Administrative
Tél.: 04 75 51 70 85
Antenne Hauts-de-France
Quentin Meullemiestre
Directeur du Développement
Tél. : 06 04 08 38 16
Association loi 1901 créée en 1999
Organisme de formation agréé par le Ministère de l'Intérieur et pour la formation professionnelle
Déclaration d’activité n° 82260179326
Réalisation : Les Émotionneurs | Mentions légales | Protection des données | Liens utiles