ecoter

Mission pour l'Economie Numérique, la Conduite et l'Organisation des Territoires

Accès membres
Accueil Agenda
Agenda

Afficher pages
Page 1 sur 11
14.03.2019au14.03.201909h30-17h30
Les clés de la réussite d’un tiers-lieu en milieu rural ou péri-urbain
Journée de formation pour les collectivités territoriales

FORMATEUR

Dominique Valentin est Président-fondateur du réseau Relais d’Entreprises.

Il a pris un engagement en faveur de la ruralité modern et du rééquilibrage des territoires qui s’appuie sur une expérience de plus de 20 ans dans le Conseil en entreprise et en développement économique.

OBJECTIFS

A l’issue de cette journée, vous serez capable de comprendre les enjeux du rapprochement emploi/habitat, d’évaluer le dimensionnement et les perspectives de votre projet, de choisir le modèle économique adapté à votre contexte local et enfin de maîtriser les fondamentaux de gestion, d’exploitation, de communication.

PROGRAMME

Partie 1 - Contexte et enjeux dans les territoires ruraux et péri urbains
Quel tiers-lieu, pour quel territoire, pour quelles attentes et usages ?

Partie 2 – Faisabilité et dimensionnement de mon tiers-lieu
Quels sont les facteurs de succès sur mon territoire ?

Partie 3 – Pour une exploitation rentable et sereine
Comment gérer au quotidien un tiers-lieu ?

Partie 4 – Communication et animation
Comment faire connaître son offre sur son territoire et fidéliser ses usagers ?

Lieu : Paris - CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle C502

475 euros nets

Formation en intra sur demande, également

06.02.2019au06.02.201914h00-17h00
Numérique et éducation - Objectif « Réussite éducative » : donner toutes les chances dès le primaire
Rencontre de la Mission Ecoter en partenariat avec la Ville de Bourges

bourges.jpg

ACCES GRATUIT MAIS INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Plusieurs études nationales et internationales (PIRLS, Pisa…), se penchent sur le niveau et les compétences des élèves et la plupart relève une nette régression des résultats, notamment en mathématiques et en français.

Ainsi, l’enquête TIMSS[1] 2015 se focalisant sur les mathématiques et les sciences montre que 45% des élèves français sont dans le groupe le plus faible des pays européens et la récente étude PIRLS[2] 2016 met en évidence des performances en compréhension de l’écrit des élèves en fin de quatrième année de scolarité obligatoire - CM1 pour la France - en baisse au regard des quatre critères examinés : prélever des informations, faire des déductions, interpréter et assimiler, examiner et évaluer le contenu.

En début de 6e, 20% à 30% des élèves n’ont pas acquis les attendus du socle (DEPP, 2016).

Par ailleurs, l’impact des inégalités sociales sur les résultats scolaires reste très fort en France : 90% des élèves issus de milieux favorisés maîtrisent le socle contre 55 à 69% des élèves issus de milieux défavorisés, selon les compétences.

Pourtant, selon la recherche, quasiment tous les enfants pourraient réussir avec des méthodes d’enseignement adaptées et déployées très tôt, dès le primaire. Les pédagogues incitent ainsi à plus de différenciation, de personnalisation et de travail collaboratif entre élèves.  Les réformes vont d’ailleurs dans ce même sens.

Toutes ces pédagogies ne sont pas nouvelles : Pestalozzi,  au 18ème siècle, parlait déjà de personnalisation des apprentissages, de travail collaboratif, de tutorat entre élèves… Mais très chronophages, ces pratiques ont du mal à se généraliser.

Le numérique se révèle être un support/une aide incontournable : il aide à la mise en place de ces nouvelles pratiques ; il permet de suivre et gérer chaque élève, de respecter les besoins de chaque élève et de lui donner tous les moyens pour réussir. Ainsi, d’après l’enquête PROFETIC 2016, 90% des enseignants estiment que le numérique est un « plus » pour diversifier leurs pratiques pédagogiques ; ¾ des enseignants pensent que le numérique fait progresser l’élève dans ses apprentissages.

Depuis quelques années, les collectivités locales investissent pour passer à l’Ecole numérique ». La Mission Ecoter, comme elle l’a fait le 12 avril 2018 avec la Communauté Urbaine de Dunkerque, se consacre, à travers tables-rondes et colloques, au Numérique et à l’Éducation, « Réussite éducative » : donner toutes les chances dès le primaire !

Au travers de cette thématique et de ces échanges, il s’agit de développer un état des lieux et une analyse des nouvelles technologies au sein-même de notre système éducatif qui sont désormais présents dans les   établissements scolaires et utilisés pour des usages éducatifs. Ce faisant, l’objectif est de mieux comprendre en quoi le numérique réinterroge et fait évoluer la forme scolaire classique, et de discerner les réels apports pour les apprentissages et le bien-être des apprenants et des enseignants.

PROGRAMME


13H30 – 14H00 - Accueil des participants

14h00 - 14h15 - Ouverture par Pascal BLANC, Maire de Bourges, Président de Bourges Plus ou son représentant et Olivier Julienne, Secrétaire Général de la Mission Ecoter ou son représentant

14H15-15H30 - Table ronde - Lutter contre l’inégalité scolaire : qu’est-ce qui change aujourd’hui ?

Intervenants pressentis

- Michel Pérez - Président de l’Association nationale des @cteurs de l’Ecole – An@e

- Frédéric Couturier - Adjoint au maire délégué à la jeunesse, la culture, au développement numérique et à l’événementiel - Ville de Vierzon

- Pascal Louap - Maire-adjoint en charge de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et Quartier n°2 - Ville de Boulogne-Billancourt

- Pierre Cauty - Délégué académique au numérique de l'académie d'Orléans-Tours

- INTEL

15H40 – 16H55 - Table ronde - A l’heure du Numérique, comment créer les conditions du changement et mettre en place une école numérique pour tous ?

Intervenants pressentis

- Kevin Gueguen - Maire-Adjoint, délégué aux Etablissements Recevant du Public (ERP), au Numérique et à l'Hygiène - Ville de Bourges

- Hervé Ségart - Directeur de l’Enseignement et des Loisirs Educatifs - Ville de Bourges

- Alain Bourcier, Vice-Président délégué au numérique et des services publics associés - Nevers Agglomération et Maire de Gimouille

- Sébastien Brulé, Directeur Commercial, International & Partenariats - Groupe ITOP

- Sophie Hirat - Directrice marché éducation - ECONOCOM


Modération des tables rondes : Alain Melka, Directeur général des services de la Mission Ecoter

 

Lieu : Amphithéâtre du Museum - 9 Allée René Ménard, 18000 Bourges


05.02.2019au05.02.201910h00-17h45
ÉNERGIE ET NUMÉRIQUE - Quelles opportunités pour les collectivités, les territoires et les administrés
Journée de formation pour les collectivités territoriales

FORMATEUR

Jacques BUCKI

Conseiller à l'énergie et numérique de la Mission Ecoter

CEO Hestia-Innov, Opérateur Anah

Intervenant « Énergie et Territoire » à l’Ecole d’Ingénieurs de MINES PARISTECH.

Maire de Lambesc 2008-2014 (premier smart grid PREMIO) et à ce titre, représentant de l’Association des Maires de France à la Commission Nationale de la Transition Énergétique.

Expert auprès du Comité de Pilotage de la Loi sur la TE

Rapporteur à la Commission Nationale « EnR » et membre des commissions « Efficacité énergétique », « gouvernance » et « financement ».

Créateur du modèle de l’économie circulaire de l’énergie.

Administrateur et Ambassadeur de la Smart Building Alliance.

Conseil auprès d’entreprises et de collectivités territoriales pour leur stratégie de mise en œuvre des politiques de transition énergétique (approche globale et transverse, smart city).


PROGRAMME

 

Une transformation en profondeur

  • Pourquoi et comment la transition énergétique change la ville et la société ?
  • Comment en faire une opportunité pour les communes et les administrés ?
  • Loi française et feuille de route européenne

Transitions énergétique et numérique

  • Quelles politiques impactées (finances publiques, fiscalité, aménagement, habitat, transports, qualité de vie, vie locale…)
  • Comment faire mieux en faisant des économies de fonctionnement ?

Production d’EnR et efficacité énergétique
Quelles solutions innovantes dans l’intérêt des communes et des administrés ?

  • Meilleur partage des bénéfices (Economie circulaire de l’énergie)
  • Solutions modernes d’efficacité énergétique (raccourcir les temps d’amortissement des investissements)

Transitions énergétique et numérique

  • Comment ces transitions convergent et transforment nos communes ?
  • La smart city. Pourquoi ? Comment ? Quelle méthode ?

Echange, cas pratiques et conclusion

 

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théorique, cas d'usage et échanges avec les participants. Les participants peuvent apporter, sur place, le budget et le processus de programmation budgétaire de leur collectivité.

 

Lieu : Paris - CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle C502

475 euros nets

Formation en intra sur demande, également

 

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle 
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

29.01.2019au30.01.201909h30-17h30
AP CONNECT 2019 - LE SALON PROFESSIONNEL DES SOLUTIONS IT POUR LES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES
La Mission Ecoter est partenaire

APC19_bannière-728x90_Fixe_Visiteur-BAT.jpg(Source : www.apconnect.fr | 29.10.18)

29-30 Janvier 2019 Espace Grande Arche, Paris

Pour la seconde année consécutive, la Mission Ecoter est partenaire d'AP Connect.

AP Connect a pour ambition d’accompagner les professionnels de l’action publique et les élus à répondre aux enjeux technologiques et numériques, mais également d’aider les organisations publiques à identifier les leviers de la modernisation de leurs administrations.

Le numérique est un formidable outil de pilotage pour les entreprises mais aussi pour les administrations publiques centrales et les collectivités territoriales. Le champ de la transformation s'étend de l'État aux collectivités territoriales. Mobilité, éducation, tourisme, urbanisme, santé, gestion des réseaux... : toutes les politiques publiques sont amenées à évoluer.


Ambitions 2019

3 000 visiteurs (60% public / 35% privé / 5% institutionnels) 150 exposants

20 conférences et agoras :  e-administration  GED et Dématérialisation  Impact sur les métiers et organisations  Inclusion numérique et accessibilité  Pilotage territorial  Sécurité

Profil des visiteurs : Directeur Général des Services, Directeur Général Adjoint, Directeur des Systèmes d’Information, Directeur Administratif & Financier, Directeur des Ressources Humaines, Responsables Sécurité des SI, Directions Métiers…

Profil  des  exposants : Archivage numérique, CivicTech, Cloud Computing, Conseil SI, Dématérialisation, e-Administration, Gestion administrative et financière, Gestion des ressources humaines, Gestion Documentaire (GED), Hébergement de données, Identification et traçabilité, Infrastructure et réseaux, Maintenance et Infogérance, Plateforme Collaborative,Sécurité des données, Solutions d’informatique publique, Systèmes d’information administratifs et décisionnels, Virtualisation...

www.apconnect.fr #APC19 - Un événement PG Promotion

Demandez votre badge

12.12.2018au12.12.201813h30-17h30
LES BONNES QUESTIONS A SE POSER SUR LA 5G
Colloque de la Mission Ecoter

Selon le rapport Ericsson sur la mobilité publié le 28 novembre 2017, la 5G couvrira plus de 20% de la population mondiale dans six ans.

Promesse d’un saut de performances en termes de débits multipliés par dix et de délais de transmission divisés d’autant, la 5G fait l’objet d’expérimentations notamment au Japon, aux Etats-Unis, en Suède et en Allemagne. La Corée du Sud a attribué mi-juin les bandes de fréquences dédiées à la 5G aux opérateurs qui doivent démarrer les déploiements dès la fin de l’année.

En France, depuis l’ouverture du guichet « pilotes 5G » par l’Arcep en janvier 2018, les opérateurs commencent à engager des expérimentations dans neuf villes, ainsi qu’en Île-de-France, afin de faire émerger des usages pour les particuliers et les entreprises et de tester les infrastructures et équipements pour le déploiement et le développement de ce réseau de nouvelle génération, en vue d’une commercialisation à partir de 2020.

Plus globalement, au niveau Européen, le déploiement de la 5G s’inscrit dans la stratégie « Gigabit Society » de la Commission européenne adoptée en 2016, visant à atteindre en 2025 trois objectifs : offrir des connexions à 1Gbit/s à l’ensemble des acteurs socio-économiques (hôpitaux, administrations, écoles, entreprises, etc.), à 100Mbit/s minimum pour tous les foyers européens en zones rurales comme urbaines, couvrir en 5G de façon ininterrompue les zones urbaines et les principaux axes de transport.

Avec cette évolution technologique, démultiplicatrice d’usages fixes et mobiles, c’est une nouvelle chaîne d’informations et d’échanges de données dédiés aux secteurs verticaux – véhicules connectés, santé, énergie, sécurité, etc. - et aux territoires connectés qui fait déjà l’objet de scenarii de développement.

C’est aussi un ensemble d’équipements qui doit évoluer : antennes cellulaires, puces, routeurs, smartphones, tablettes, etc. Enfin, ce sont des architectures qui doivent être redessinées afin de délivrer la qualité de service annoncée (débit augmenté, latence réduite) : cloud, datacenter, plateformes.

Si la 5G constitue pour l’Europe un projet technologique et économique essentiel à la compétitivité de ses territoires, certains éléments restent à éclaircir pour appréhender les jalons qui préfigurent et conditionnent son lancement, et permettre à l’écosystème des acteurs de favoriser son adoption et son usage auprès des particuliers et des professionnels.

Dans ce sens, il est temps d’organiser une rencontre collectivités et entreprises afin de mieux identifier cette évolution réseau, comprendre ce qu’elle revêt, dissiper quelques malentendus et apporter des premières réponses aux questions suivantes :

  • Rupture dans les usages, continuité dans les réseaux : de quoi parle-t-on exactement ?
  • Quels sont les éléments de différenciation entre la 4G, la 4G LTE et la 5G, en termes d’équipements et d’architectures ?
  • Comment relever le défi du modèle économique supportable et viable pour tous et par le plus grand nombre ?
  • Vers quelle norme cellulaire s’achemine l’Europe et le monde ?
  • Pourquoi y-a-t-il coexistence de deux 5G, l’une en mode autonome (stand alone) et l’autre en mode non-autonome (non stand alone) ? Quelles sont leurs différences, cette coexistence perdurera-t-elle ?
  • Quid des réseaux FTTH et de la THD radio – Compétition ou complémentarité ?
  • Comment l’élu peut-il s’inscrire dans ce projet politique aux enjeux économiques structurants ?

 

13H15 : Accueil des participants

13h30 - Mot d'accueil

Gilles Quinquenel - Président d'honneur de la Mission Ecoter

13h35 - Introduction

Laurent Depommier-Cotton - Directeur du Département Transition Numérique - Caisse des Dépôts et Consignations

13h45 - 1ère partie - 5G, de quoi parlons-nous ?

Tout d’abord, qu’est-ce que la 5G ?
La 5G introduit-elle une vraie rupture ou est-elle la continuité d’une évolution technologique ?
Qu’apporte-t-elle aux utilisateurs grand public et professionnels ?
Est-elle un possible nouvel outil d’aménagement numérique du territoire ou est-elle un outil de smart city dans toute sa dimension « usages » ?

  • Eléments de différenciation entre la 4G et la 5G
  • 5G SA et 5G NSA, laquelle est la vraie ? Les expérimentations conduites sont-elles « full 5G » ?
  • Une utilisation aussi bien en mobilité qu’en situation fixe : explication

Intervenants

Arcep - Pierre-Jean Benghozi - Membre du Collège

Strategic Scout - Julien Renard - Consultant senior

Association 5G-IA - Jean-Pierre Bienaimé - Secrétaire général

Modérateur : Arnaud Le Roux - Conseiller numérique de la Mission Ecoter

14h30 - 2nde partie - De nouvelles infrastructures

Infrastructures réseaux et mutualisation, équipements (antennes cellulaires, puces, routeurs) : quelles sont les évolutions et quelles sont les contraintes ?
Quelles sont les incidences sur les architectures actuelles et quelles sont les évolutions en cours et à venir pour répondre au développement attendu de l’IoT et des flux de données à gérer ?
Les réseaux bas débit continueront-ils de se positionner en complémentarité ?
La 5G va-t-elle être une consommatrice démesurée d’énergie ou conduire les acteurs (équipementiers) à plus d’innovation ?
Et en termes d’équipement smartphone, PC, tablettes, devrons-nous nous rééquiper et à quelle échéance ?
Quel peut-être le rôle de l’élu.e pour préparer le déploiement des infrastructures nécessaires ?

Intervenants

Nokia - Marc Charrière - Secrétaire général

Fédération Française des Télécoms - Corentin Durand - Chargé de mission réseaux fixes et mobiles

INTEL - Eric Mazières - Global Account Director for Communication Services Provider France

Modérateur : Arnaud Le Roux - Conseiller numérique de la Mission Ecoter

15h20 - Pause

15h30 - 3ème partie - 5G des villes, 5G des champs

La 5G est-elle exclusivement dédiée aux zones urbanisées ou trouve-t-elle sa dimension stratégique à travers le développement d’usages et de services s’inscrivant dans des secteurs verticaux qui ont vocation à « dépasser les frontières » ?
La Commission européenne précise que les zones urbaines et les principaux axes de transport devront être couverts en 5G de façon ininterrompue, pourquoi de telles priorités ?
Que faut-il attendre des cas d’usages qui vont ou sont en cours ? Quelle place pour la 5G dans la stratégie numérique du territoire en termes d’usages et services ?
Et quel peut-être le rôle de l’élu.e dans la définition d’une stratégie « usages » emportant la 5G ?

Intervenants

Issy Media - Eric Legale - Directeur général

Gilles Quinquenel - Président de la Communauté d'agglomération de Saint-Lô, Maire de la commune nouvelle de Thèreval

Anthony Colombani - Directeur des affaires institutionnelles - Bouygues Télécom

Olivier Plantureux, Directeur Marketing - Division Telecom - TDF

Modérateur : Olivier de Baillenx - Directeur du développement - Strategic Scout

16h25 - 4ème partie - Vers quel modèle économique ?

Quelle peut-être l’incidence de la / des fréquence(s) attribuée(s) sur le coût de déploiement d’un réseau 5G ? Quelle importance aura le coût du foncier pour implanter des antennes ?
Quelle stratégie des opérateurs mobiles actuels pour valoriser la 5G auprès de leurs clients (grand public et professionnels) ?
Pourrait-on imaginer d’autres acteurs économiques devenir opérateurs 5G (nouveaux opérateurs, nouveaux acteurs en dehors du champ des opérateurs de télécoms) ?
Pourquoi faut-il fédérer un maximum d’acteurs et développer les services pour trouver un modèle économique viable ?

Intervenants

Ericsson France - Viktor Arvidsson - Directeur de la Stratégie et des Affaires réglementaires

Joëlle Toledano - Professeur émérite en économie - Chaire gouvernance et régulation Paris-Dauphine

Modérateur : Olivier de Baillenx - Directeur du développement - Strategic Scout


Lieu : Paris - Caisse des Dépôts et Consignations - 56 rue de Lille - 75007 Paris - Salle Gérard Bureau - Plan d'accès

ATTENTION : le déjeuner est libre


05.12.2018au05.12.201809h30-13h00
Les effets du Numérique sur l'économie dans les territoires
Journée de formation pour les collectivités territoriales

CONTEXTE

Le Numérique ne cesse de se développer dans notre quotidien allant même jusqu’à remettre à plat les différents modèles économiques. Aussi il n’est pas utopique de considérer le Numérique comme le premier de cordée d’une quatrième révolution industrielle avec une organisation très scientifique du travail.

Toutefois, on ne peut occulter son impact sur le marché du travail, et dans un même temps son apport en matière d’innovation et d’avancées dans nos secteurs d’activité ; les transmutations qu’il produit nous amènent aujourd’hui à nous interroger sans faux-semblant sur l’équilibre économique et humain des territoires.

Faire face aux inquiétudes et interrogations des élus, leur permettre d’appréhender les clés d’analyse et d’interpréter les enjeux majeurs du Digital dans l’économie et le rôle tempérant des collectivités locales et territoriales dans ces mutations sont les interrogations auxquelles la Mission Ecoter va répondre au travers de cette formation.

 

FORMATEUR

Arnaud LE ROUX

Conseiller « Numérique » de la Mission ECOTER

Intervenant depuis plus de 20 ans dans le domaine du digital, Arnaud Le Roux est Chief digital Officer depuis presque 10 ans au sein de différentes agences et annonceurs. Arnaud est également conférencier et professeur dans 5 écoles spécialisées en France ainsi qu’en MBA. Il écrit actuellement un livre, réflexion philosophique sur la place de l’Homme dans notre monde de plus en plus digitalisé. Enfin, Arnaud est coach en e-réputation et personal branding.


PROGRAMME

 

  • Transition numérique : nécessité et enjeux
  • Quelques exemples d’impact du numérique sur l’économie
  • Quelle implication dans les écosystèmes de services complémentaires et interconnectés ?
  • Quelle feuille de route pour l’élu(e) ?

 

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théorique, études de cas, mises en situation, commentaires de documents par les formateurs, échanges entre auditeurs.

 

Lieu : Paris - CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle C504

375 euros nets (la Mission Ecoter n'étant pas assujettie à la TVA pour ses formations) comprenant café d'accueil et supports

ATTENTION : Validation de l'inscription uniquement sur bon de commande ou d'engagement

Formation en intra sur demande, également

 

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle 
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

22.11.2018au22.11.201809h30-17h30
COUVERTURE MOBILE, THD RADIO : des moyens pour les collectivités d’améliorer la connectivité de leurs territoires - 22.11.18 - Dunkerque
Journée de formation pour les collectivités territoriales

CONTEXTE

L’accès à un réseau radio, mobile ou fixe, performant, aussi bien en couverture qu’en qualité, constitue un enjeu majeur de la compétitivité et de l’attractivité des territoires. La signature le 15 janvier 2018 d’un accord historique entre le gouvernement, l’Arcep et les opérateurs mobiles pour accélérer la couverture numérique des territoires a de ce fait représenté une étape importante dans l’objectif annoncé par le Président de la République de garantir une couverture fixe à haut et très haut débit en 2020 à l’ensemble du territoire. Par ailleurs le développement des technologies hertziennes (dites aussi radio) pour améliorer la couverture fixe, en attendant la fibre optique, est une réalité encore méconnue par les acteurs du territoire.

 

FORMATEUR

Julien Renard

Diplômé ingénieur de l’Ecole Supérieure en Informatique et Génie des Télécommunications (ESIGETEL). Il y a notamment suivi la voie d’approfondissements Radiocommunications et Mobiles, offrant les compétences requises pour établir le design d’un réseau mobile et d’en effectuer l’optimisation, que cela soit en 2G, en 3G ou en 4G. Il occupe différentes responsabilités opérationnelles tournées vers la couverture mobile et la boucle locale radio successivement chez SFR, Fortel et Orange avant de rejoindre l’Arcep où il reste 9 ans en charge des questions relatives à la couverture mobile du territoire.

Il rejoint l’équipe de Strategic Scout en mai 2017, comme Consultant senior, spécialiste des sujets radio fixes et mobiles, aussi bien en ce qui concerne la recherche de sites, le déploiement de réseaux ou leurs optimisations.

 

OBJECTIFS

 

  • Appréhender le rôle que peuvent jouer les collectivités dans la promotion à un accès à un réseau radio performant
  • Qu’est-ce que la 4G fixe, qu’est-ce que le THD Radio ? Les perspectives des déploiements dans chacune de ces technologies
  • Les enjeux de la couverture 5G
  • Les différents programmes d’amélioration de la couverture mobile (« zones blanches », « 800 sites », …) et les répercussions de l’accord du 15 janvier 2018
  • Comprendre la couverture mobile, de la 2G à la 4G..

 

 

PROGRAMME


Matinée consacrée à la couverture mobile

Une transformation en profondeur

  • Notions techniques de base concernant la couverture mobile, 2G, 3G, 4G
  • Réglementation et rôle des différents acteurs (Arcep, Etat, Agence du Numérique, Opérateurs)
  • Le New Deal de janvier 2015 et ses premiers effets
  • Le champ d’action des collectivités territoriales

 

. Début d’après-midi - Couverture mobile (suite)

  • Les enjeux de la 5G
Après-midi - suite

Technologies hertziennes pour la couverture fixe

  • Le THD radio en appui de la couverture fixe : notions techniques
  • RTTH, 4G Fixe : atouts et limites
  • Quel complément par rapport à la fibre optique ?
  • Licence RTTH ouvertes aux collectivités territoriales : faut-il y aller ? Pour en faire quoi ? Comment obtenir une licence ?

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théoriques, intégrant des notions techniques et réglementaires abordables par tous, étude de cas à partir d’exemples concrets, lecture et compréhension de cartes de couverture, échanges entre auditeurs

 

Lieu : 5 quai de la Citadelle - 59140 Dunkerque

475 euros nets comprenant les supports, l'accueil-café et le déjeuner

Formation en intra sur demande

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle - Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

13.11.2018au13.11.201809h30-17h30
COUVERTURE MOBILE, THD RADIO : des moyens pour les collectivités d’améliorer la connectivité de leurs territoires - 13.11.18 - Paris
Journée de formation pour les collectivités territoriales

CONTEXTE

L’accès à un réseau radio, mobile ou fixe, performant, aussi bien en couverture qu’en qualité, constitue un enjeu majeur de la compétitivité et de l’attractivité des territoires. La signature le 15 janvier 2018 d’un accord historique entre le gouvernement, l’Arcep et les opérateurs mobiles pour accélérer la couverture numérique des territoires a de ce fait représenté une étape importante dans l’objectif annoncé par le Président de la République de garantir une couverture fixe à haut et très haut débit en 2020 à l’ensemble du territoire. Par ailleurs le développement des technologies hertziennes (dites aussi radio) pour améliorer la couverture fixe, en attendant la fibre optique, est une réalité encore méconnue par les acteurs du territoire.

 

FORMATEUR

Julien Renard

Diplômé ingénieur de l’Ecole Supérieure en Informatique et Génie des Télécommunications (ESIGETEL). Il y a notamment suivi la voie d’approfondissements Radiocommunications et Mobiles, offrant les compétences requises pour établir le design d’un réseau mobile et d’en effectuer l’optimisation, que cela soit en 2G, en 3G ou en 4G. Il occupe différentes responsabilités opérationnelles tournées vers la couverture mobile et la boucle locale radio successivement chez SFR, Fortel et Orange avant de rejoindre l’Arcep où il reste 9 ans en charge des questions relatives à la couverture mobile du territoire.

Il rejoint l’équipe de Strategic Scout en mai 2017, comme Consultant senior, spécialiste des sujets radio fixes et mobiles, aussi bien en ce qui concerne la recherche de sites, le déploiement de réseaux ou leurs optimisations.

 

OBJECTIFS

 

  • Appréhender le rôle que peuvent jouer les collectivités dans la promotion à un accès à un réseau radio performant
  • Qu’est-ce que la 4G fixe, qu’est-ce que le THD Radio ? Les perspectives des déploiements dans chacune de ces technologies
  • Les enjeux de la couverture 5G
  • Les différents programmes d’amélioration de la couverture mobile (« zones blanches », « 800 sites », …) et les répercussions de l’accord du 15 janvier 2018
  • Comprendre la couverture mobile, de la 2G à la 4G..

 

 

PROGRAMME


Matinée consacrée à la couverture mobile

Une transformation en profondeur

  • Notions techniques de base concernant la couverture mobile, 2G, 3G, 4G
  • Réglementation et rôle des différents acteurs (Arcep, Etat, Agence du Numérique, Opérateurs)
  • Le New Deal de janvier 2015 et ses premiers effets
  • Le champ d’action des collectivités territoriales

 

. Début d’après-midi - Couverture mobile (suite)

  • Les enjeux de la 5G
Après-midi - suite

Technologies hertziennes pour la couverture fixe

  • Le THD radio en appui de la couverture fixe : notions techniques
  • RTTH, 4G Fixe : atouts et limites
  • Quel complément par rapport à la fibre optique ?
  • Licence RTTH ouvertes aux collectivités territoriales : faut-il y aller ? Pour en faire quoi ? Comment obtenir une licence ?

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théoriques, intégrant des notions techniques et réglementaires abordables par tous, étude de cas à partir d’exemples concrets, lecture et compréhension de cartes de couverture, échanges entre auditeurs

 

Lieu : CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle AE325

475 euros nets comprenant les supports, l'accueil-café et le déjeuner

Formation en intra sur demande

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle - Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes

26.09.2018au26.09.201809h30-13h00
Smartcity, quel modèle pour les villes périurbaines ? 26.09.18
Journée de formation pour les collectivités territoriales

CONTEXTE

"Innover… pour durer !”, pourrait devenir le slogan des petites et moyennes collectivités qui subissent un effet de relégation induit par la montée en puissance des grandes métropoles. Alors même qu’elles perçoivent la nécessité d’un développement durable, ces collectivités sont confrontées à un contexte économique contraint et, pour nombre d'entre elles, à un isolement géographique accentué par une rupture numérique réelle. Elles sont donc vouées à redoubler d'ingéniosité pour conforter leurs activités existantes, dynamiser l’attractivité de leur territoire et répondre aux attentes de leurs habitants… Les innovations portées par la vision Smart City peuvent-elles adresser rapidement, efficacement et durablement les problématiques de ces collectivités ? Comment transposer ces modèles aux spécificités de ces territoires ?

L'arrivée des nouveaux réseaux pour objets connectés déployés à l'échelle national par les opérateurs mobiles, couplés avec des solutions simples permettant de couvrir les zones blanches, offre de formidables opportunités à ces communes, qui peuvent désormais s'appuyer sur une infrastructure mutualisée pour déployer des solutions simples, efficaces et peu coûteuses pour répondre à leurs besoins dans tous les secteurs de la ville (énergie, environnement, social, développement économique, etc.).

Limours (91), ville périurbaine de 6700 habitants a été la première commune à tester sur le terrain (avec de vrais utilisateurs, élus, agents, associations, habitants...) de nombreux cas d'usages de l'internet des objets s'appuyant sur ce type de réseau. Ayant mis la priorité sur la supervision des équipements dont elle a la charge, la commune a d'ores et déjà validé de nombreuses solutions comme le suivi des consommations énergétique de ses bâtiments, le suivi de la qualité de l'air intérieur et des paramètres de conforts de ces locaux, le contrôle de la chaîne du froid dans les cantines et le suivi du niveau du cours d'eau traversant la ville.

Le retour d'expérience de Limours montre que l'innovation sur ces territoires est possible pour répondre à des besoins concrets, dans une approche réaliste, avec des bénéfices prouvés et quantifiables.

FORMATRICE

Claire HUGONET a débuté sa carrière dans le numérique en 1992. Elle s’est passionnée pour les nouveaux objets connectés dès 2012 avant de s'intéresser aux initiatives des industriels dans le secteur de la Silver Economie puis de la SmartCity.

Sortie Major en 2015 du MBA SmartCity et Gestion des Eco-Quartiers à l'Institut Léonard de Vinci, Claire Hugonet s’est intéressée à l'éco-système et les enjeux des collectivités à l'aube d'une société collaborative, engagée dans la transition énergétique et la croissance verte.

Claire Hugonet accompagne aujourd’hui les collectivités sur leur stratégie d’innovation autour des concepts SmartCity. Animatrice du “Living Lab” de Limours, elle a développé une expertise particulière dans le déploiement et les usages de l’Internet des Objets, et en particulier ceux basés sur l’utilisation du nouveau réseau LoRa.”



OBJECTIFS

 

  • Découvrir les innovations SmartCity s’appuyant sur l’internet des objets
  • Comprendre les enjeux liés à ces innovations pour les territoires périurbains et ruraux
  • Entrevoir tout ce que l’on peut faire à l’échelle des petits territoires, sur l’existant et sur les nouveaux projets d’aménagement, dans une démarche d'innovation réaliste.

 

 

PROGRAMME

 

  • Introduction à la SmartCity et tour d’horizon sur les cas pratiques s’appuyant sur l’internet des objets
  • Les nouveaux réseaux bas débits pour objets connectés, un levier pour l’innovation dans les territoires périurbains et ruraux
  • Retour d’expérience sur le Living Lab de Limours Les clefs d’une démarche d’innovation territoriale réaliste

 

 

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théorique, cas d'usage et échanges avec les participants. Les participants peuvent apporter, sur place, le budget et le processus de programmation budgétaire de leur collectivité.

 

Lieu : Paris - CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France - 75013 Paris - Salle C502

375 euros nets

Formation en intra sur demande, également

 

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle 
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Rhône-Alpes

19.09.2018au19.09.201813h30-17h00
Ouverture et valorisation des données au 1er octobre - facteurs-clés de succès et bonnes pratiques pour impulser la dynamique sur votre territoire - 19.09.18
Colloque de la Mission Ecoter

Près de 2 ans après son vote, la loi Lemaire pour une République Numérique entrera définitivement en vigueur le 1er octobre 2018 et obligera toute collectivité territoriale de plus de 3 500 habitants et d’au moins 50 ETP à procéder à l’ouverture de ses données, par défaut.

Si plusieurs territoires pionniers ont d’ores et déjà su faire de cette obligation légale une opportunité au service de l’action publique locale, seules 10% à peine des organisations concernées auront enclenché cette dynamique avant la fin du compte à rebours.

Alors, comment lever les freins d’un passage à l’échelle et catalyser cet élan permettant le décloisonnement et la mise en réseau des données, afin de sortir d’une logique en silos ? Car l’Open Data, c’est non seulement une démarche de transparence, mais c’est aussi et surtout un puissant levier de modernisation de l’administration. En interne, avec la mobilisation plus aisée de ses propres données et de data tierces afin de mieux définir, piloter et analyser les politiques publiques engagées. Et sur le terrain, en améliorant et en créant de nouveaux services innovants “hors les murs”, au bénéfice des usagers.

L’ouverture des données participe pleinement au mouvement de transformation numérique des administrations territoriales et de digitalisation de l’écosystème public local.

A quelques jours de l’échéance, bénéficiez de retours d’expériences concrets de la part d’acteurs ayant impulsé une dynamique d’ouverture des données sur leur territoire. Méthodologie, phasage, bonnes pratiques et pièges à éviter : quelle stratégie gagnante pour une gouvernance efficace de votre politique open data ?

 

PHOTOSSITE1909.png

PROGRAMME

13H45 : Accueil des participants

14H00 - Ouverture par la Mission Ecoter

14H05 - 14H30 - Enjeux de l’open data territorial

Mise en perspective

Alexandre EVIN-LECLERC, Directeur,  Adel Conseil & Mathieu CAPS, Directeur,  Innopublica

L’Open data à l’heure de l’ouverture

Cédric VERPEAUX, Responsable des Programmes d’investissement Innovants et territoriaux, Caisse des Dépôts et Consignations

 

14H30 – 15H45 - Paroles de Territoires : l’intérêt de promouvoir un open data territorial

Les Collectivités dans la dynamique d’ouverture des données

Virginie STEINER, Chef de projet numérique, Ville de La Rochelle
"Valoriser, promouvoir, communiquer, rendre accessibles les jeux de données à tous, favoriser l’implication pour l’évolution des services publics et des applications : évolution du projet depuis 2012."

Jérôme RICHARD Conseiller spécial délégué au numérique, Orléans Métropole
"Vision et méthode portées par une Métropole pour catalyser une gouvernance locale de la donnée au service des ambitions « smart » de son territoire."

Geneviève DESCHARLES, Directrice du Pôle Numérique et Ville Connectée, Sipperec
"Stratégie de mutualisation et synergies pour catalyser la valorisation des données dans les collectivités."

Quel partenariat gagnant-gagnant avec les opérateurs privés ?

Jérôme CHAMPENOIS, Responsable de l’Innovation et des Systèmes d'Information, Keolis Rennes
"Quelles retombées grâce à l’ouverture des données de son délégataire transport ?"


15H45 – 16H45 - Nouveaux usages et services innovants grâce à la valorisation des données

Serge BERNARD, Senior Manager Performance & Business Intelligence, Business At Work
"Valoriser les actifs et les investissements data"

Romain MAZON, Rédacteur en Chef - La Gazette des Communes et Nicolas AURY, Directeur du Développement open data, Groupe Infopro Digital Gazette
"La data au service de l’attractivité et du marketing territorial."

Romain BEAUDON, CEO, Umami Workshop
"Collecter, nettoyer, enrichir, traiter et visualiser ses données."

Lucas GAILLARD, CFO, Manty - Présentation
"Piloter les politiques publiques par la donnée."

Gaël SAUVANET, Cofondateur et Directeur, Géovelo - Présentation
"Se déplacer en adaptant son itinéraire selon ses priorités."

David MARQUES, Responsable Secteur public, Silex
"Valoriser les données essentielles des marchés publics."

Philippe BOUCHET, Directeur Collectivités et Education, Atos - Présentation
"Analyser, modéliser, valoriser : les plateformes de données pour les villes et territoires."

16H45 – 17H00 - Synthèse & conclusion : comment déployer et piloter avec succès une démarche d’open data territorial en 5 étapes-clés ?

Alexandre EVIN-LECLERC, Directeur, Adel Conseil & Mathieu CAPS, Directeur, Innopublica

 

Lieu : Paris - Caisse des Dépôts et Consignations - 56 rue de Lille - 75007 Paris - Salle Gérard Bureau - Plan d'accès

 

ATTENTION : le déjeuner est libre

19.09.2018au19.09.201814h00-17h30
Smartcity, quel modèle pour les villes périurbaines ? 19.09.18
Journée de formation pour les collectivités territoriales

CONTEXTE

"Innover… pour durer !”, pourrait devenir le slogan des petites et moyennes collectivités qui subissent un effet de relégation induit par la montée en puissance des grandes métropoles. Alors même qu’elles perçoivent la nécessité d’un développement durable, ces collectivités sont confrontées à un contexte économique contraint et, pour nombre d'entre elles, à un isolement géographique accentué par une rupture numérique réelle. Elles sont donc vouées à redoubler d'ingéniosité pour conforter leurs activités existantes, dynamiser l’attractivité de leur territoire et répondre aux attentes de leurs habitants… Les innovations portées par la vision Smart City peuvent-elles adresser rapidement, efficacement et durablement les problématiques de ces collectivités ? Comment transposer ces modèles aux spécificités de ces territoires ?

L'arrivée des nouveaux réseaux pour objets connectés déployés à l'échelle national par les opérateurs mobiles, couplés avec des solutions simples permettant de couvrir les zones blanches, offre de formidables opportunités à ces communes, qui peuvent désormais s'appuyer sur une infrastructure mutualisée pour déployer des solutions simples, efficaces et peu coûteuses pour répondre à leurs besoins dans tous les secteurs de la ville (énergie, environnement, social, développement économique, etc.).

Limours (91), ville périurbaine de 6700 habitants a été la première commune à tester sur le terrain (avec de vrais utilisateurs, élus, agents, associations, habitants...) de nombreux cas d'usages de l'internet des objets s'appuyant sur ce type de réseau. Ayant mis la priorité sur la supervision des équipements dont elle a la charge, la commune a d'ores et déjà validé de nombreuses solutions comme le suivi des consommations énergétique de ses bâtiments, le suivi de la qualité de l'air intérieur et des paramètres de conforts de ces locaux, le contrôle de la chaîne du froid dans les cantines et le suivi du niveau du cours d'eau traversant la ville.

Le retour d'expérience de Limours montre que l'innovation sur ces territoires est possible pour répondre à des besoins concrets, dans une approche réaliste, avec des bénéfices prouvés et quantifiables.

FORMATRICE

Claire HUGONET a débuté sa carrière dans le numérique en 1992. Elle s’est passionnée pour les nouveaux objets connectés dès 2012 avant de s'intéresser aux initiatives des industriels dans le secteur de la Silver Economie puis de la SmartCity.

Sortie Major en 2015 du MBA SmartCity et Gestion des Eco-Quartiers à l'Institut Léonard de Vinci, Claire Hugonet s’est intéressée à l'éco-système et les enjeux des collectivités à l'aube d'une société collaborative, engagée dans la transition énergétique et la croissance verte.

Claire Hugonet accompagne aujourd’hui les collectivités sur leur stratégie d’innovation autour des concepts SmartCityAnimatrice du “Living Lab” de Limours, elle a développé une expertise particulière dans le déploiement et les usages de l’Internet des Objets, et en particulier ceux basés sur l’utilisation du nouveau réseau LoRa.”



OBJECTIFS

 

  • Découvrir les innovations SmartCity s’appuyant sur l’internet des objets
  • Comprendre les enjeux liés à ces innovations pour les territoires périurbains et ruraux
  • Entrevoir tout ce que l’on peut faire à l’échelle des petits territoires, sur l’existant et sur les nouveaux projets d’aménagement, dans une démarche d'innovation réaliste.

 

 

PROGRAMME

 

  • Introduction à la SmartCity et tour d’horizon sur les cas pratiques s’appuyant sur l’internet des objets
  • Les nouveaux réseaux bas débits pour objets connectés, un levier pour l’innovation dans les territoires périurbains et ruraux
  • Retour d’expérience sur le Living Lab de Limours
  • Les clefs d’une démarche d’innovation territoriale réaliste

 

 

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théorique, cas d'usage et échanges avec les participants. Les participants peuvent apporter, sur place, le budget et le processus de programmation budgétaire de leur collectivité.

 

Lieu : 5 quai de la Citadelle - 59140 Dunkerque

375 euros nets comprenant les supports et l'accueil-café

Formation en intra sur demande

 

La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle 
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Rhône-Alpes

12.09.2018au12.09.201814h00 - 17h00
ELUS, DGS, DSI : Manager organisationnellement et culturellement la transformation numérique - Changer face au risque de redistribution des pouvoirs - 12.09.18
Rencontre de la Mission Ecoter

LIRE LES ARTICLES

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer/?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250281623671&nl=1

Virginie Fauvel - CDC - Localtis

http://www.lagazettedescommunes.com/581439/transition-numerique-ou-en-sont-les-collectivites-territoriales/

Julie Krassovsky - La Gazette des Communes

Si les usagers sont attachés à leurs services publics et en sont satisfaits, principalement pour la santé, la police/gendarmerie, l’éducation et le service public de l’emploi grâce à une meilleure adéquation des offres proposées, la compétence des personnels et la personnalisation du suivi, selon le baromètre 2017 de l’Institut Delouvrier[1], et qu’à la question « quels services publics pouvez-vous citer? », ils répondent dans l’ordre les impôts, les mairies, les hôpitaux, les police/gendarmerie, la Sécurité sociale, La Poste et l'éducation, ils n’en attendent pas moins plus de rapidité et réactivité, de simplicité et de transparence des démarches, et une « meilleure égalité de traitement des citoyens ».

L’objectif du programme Action publique 2022, chantier lancé sur cinq ans par le Premier ministre[2] vise à faire évoluer le modèle afin d’améliorer la qualité du service public, la modernisation de l’environnement de travail et la réduction de la dépense publique, en donnant la priorité à la transformation numérique pour atteindre les 100% des services publics dématérialisés, entrainant de concert les collectivités territoriales dans le mouvement.

Les collectivités se modernisent depuis quinze ans, notamment pour adapter leur administration aux projets réglementaires. Pour autant le contexte change pour les services publics sous les effets disruptifs des technologies, de la data analytics et l’éclosion des plateformes. La transformation numérique tend à redistribuer plus rapidement que supposé les pouvoirs et peut à terme faire courir un risque d’obsolescence[3] et de découplage.

Concrètement, elle réinterroge les organisations internes au regard de leurs capacités à pouvoir délivrer des services publics de qualité, sur des temps de plus en plus courts, dans un contexte de transparence et de maîtrise des risques.

Elle appelle les élus et les directions générales des services à mieux appréhender leur DSI dans l’exécution de leurs missions (soutien aux métiers, Open data, RGPD, cybersécurité, innovation, etc.), dans leurs besoins et dans leur stratégie.

Pour les DSI qui jusqu’à maintenant « maintiennent et font tourner le réacteur », la transformation numérique les oblige à passer d’une logique de gestion centrée sur le back-office à une logique transversale, interopérable, d’architecture, favorisant l’intégration des SI et le modèle de plateforme, à se centrer sur des services opérationnels, conjuguer agilité et innovation, à faire monter en compétence leurs collaborateurs, à piloter les partenaires extérieurs et à travailler avec les directions métiers.

Passer de la modernisation à la transformation suppose un changement de pilotage, de positionnement, de méthodes, de culture, et l’appropriation politique du sujet par les décideurs, dans ses enjeux et ses impacts.

Quel est le degré de maturité des organisations territoriales dans la transformation digitale ? Quelles sont les évolutions ? Comment les accompagner au changement ? Comment les DSI se transforment-elles ? La Mission Ecoter vous propose de croiser les regards, au cours de cette réunion qui s’adresse aux décideurs de la sphère publique et à leurs partenaires.


[1] Conduit par Kantar Public http://www.delouvrier.org/themes/delouvrier/pdf/Barometre%202017-rapport%20complet.pdf

[2] Programme lancé en octobre 2017 : http://www.modernisation.gouv.fr/laction-publique-se-transforme/avec-les-administrations-et-les-operateurs-publics/lancement-du-programme-action-publique-2022

[3] Comment gouverner à l’heure de la révolution numérique ? Tribune de Benoît Thieulin, Acteurs publics, 2 février 2018

 

PHOTOSITE.jpg

PROGRAMME

14H00 - Ouverture par la Mission Ecoter

14h05 - La transition numérique dans les organisations publiques ?

Les grands enjeux et les tendances pour les prochaines années

Intervenante

Aurélie COURTAUDON, Senior analyste, Markess

 

14h30 - Comment conforter l’efficacité de l’action publique des collectivités locales ?

Face aux risques que fait peser le numérique sur les services publics, quelles sont les conditions pour manager la transformation numérique ? Les organisations internes des collectivités sont-elles suffisamment armées pour être « responsives » ?

Quelles sont les priorités ? Pourquoi l’évaluation est-elle nécessaire ?

Notions-clés : usagers, services publics, « expérience usagers », inclusion numérique, simplification, ouverture des données, valorisation, confiance (protection des données personnelles et sécurité), territoires intelligents, économie, transversalité, méthodes, modes d’organisation, gouvernance...

Intervenants

Sylvain RAIFAUD, Adjoint au Maire en charge de la démocratie locale et du budget participatif, de la vie associative et des espaces verts du 10ème arrondissement de la Ville de Paris

Isabelle KERKHOF, 3ème Vice-Présidente au développement de la solidarité intercommunale, au schéma de mutualisation et au numérique de la Communauté urbaine de Dunkerque et Maire déléguée de Coudekerque-Village

Anne-Marie BOURDINAUD, ‎Conseillère municipale déléguée à la mobilité urbaine et au numérique de la Ville de Sucy-en-Brie et Vice-Présidente d’Infocom94

Modérateur de la table ronde - Arnaud Le ROUX, Ambassadeur de la Mission Ecoter et CDO - Open Groupe

 

15h45 - L’évolution des DSI

Quels sont les besoins ? Quelles sont les évolutions des DSI ? Comment s’articulent-elles avec les directions-métiers ? Pourquoi évoluer vers les plateformes ? Comment travailler avec les partenaires / fournisseurs ? Pour quels bénéfices ? Comment gérer la complexité tout en allant vers la simplification ?

Notions-clés : urbanisation, montée en compétences, technologies, innovation, relation avec les métiers, relation avec les fournisseurs, stratégie, méthodes, pilotage des politiques publiques par les SI, transversalité, données, sécurité, plateformes…

Intervenants

Céline FAIVRE, Chief Digital Officer et Directrice juridique de la Région Bretagne

François FOUILLET, DSI de la Communauté de communes et CIAS de Parthenay-Gâtine

Morgan HERVE, Directeur général du Syndicat mixte Manche Numérique

Yacine DIALLO, Directrice adjointe de l'Innovation Numérique et des Systèmes d'Information du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis

Guy MAMOU-MANI, Co-fondateur du groupe Open, ancien Vice-Président du CNnum, ancien Président de Syntec numérique

Modératrice de la table ronde - Geneviève DESCHARLES, Directrice du Pôle Numérique et Ville Connectée au Sipperec

 

Lieu : Caisse des Dépôts et Consignations - 72, avenue Pierre Mendès-France 75013 Paris - Salle B013

 

ATTENTION : le déjeuner est libre

28.08.2018au30.08.2018
Ruralitic le smart village

La Mission Ecoter est partenaire de la 13ème édition de Ruralitic le smart village.


12.06.2018au12.06.201808h30 - 17h15
Comment déployer concrètement le numérique dans les écoles
Journée d’étude « École numérique » acteurs de la vie scolaire La Gazette des Communes en partenariat avec Mission Ecoter

Journée d’étude animée par Stéphane MENU, Journaliste, Acteurs de la Vie Scolaire

 

9h Ouverture de la journée

  • Mathieu JEANDRON - MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE Directeur du numérique
Où en est le plan numérique à l’école ? Bilan et perspective
Comment les acteurs locaux peuvent-ils en bénéficier ?
09h45 À l’heure du tout numérique, comment mettre en place une école numérique pour tous ?
  • Bernard MAILLARD Directeur de l'Éducation, VILLE D’ÉVRY et Vice-Président de l'ANDEV
Entre écoles et activités périscolaires, comment favoriser la mutualisation des équipement
Comment faire face à la fracture numérique entre écoles urbaines et rurales
10h15 Bien former les élèves d’aujourd’hui pour en faire des citoyens épanouis demain
  • Anna ANGELI Adjointe au maire en charge du projet éducatif et du numérique, COMMUNE DE PRÉS-SAINT-GERVAIS et Vice-présidente, RFVE

En quoi l’expérience du Pré-Saint-Gervais peut-elle éclairer d’autres communes ?
Comment le RFVE assure-t-il la promotion de l’école numérique dans son réseau pour permettre à d’autres communes d’y accéder ?

11h00 Pause

11h15 Les clefs de la mise en place et entretien d’une école numérique à l’échelle d’une commune
  • Pascal LOUAP Maire adjoint délégué à l’Éducation et à l’Enseignement supérieur VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT

  • Françoise CAMBON Directrice de l'éducation VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT
Présentation de l’élaboration et du déploiement, à Boulogne-Billancourt, d’un Plan numérique éducatif pour l’école à l’échelle de l’ensemble de la ville
Genèse de la conception, l’aménagement et l’ouverture d’une école primaire pilote du numérique
12h15 L’élève face aux écrans, une plus-value pédagogique dans un cadre maîtrisé
  • Grégoire BORST Professeur de psychologie du développement et de neurosciences cognitives de l'éducation

Que peut-on dire des effets et apports du numérique pour le développement cognitif et les apprentissages scolaires fondamentaux de l'enfant et de l'adolescent ?
Quelles sont les limites d’un usage pédagogique du numérique ?

13h00 Déjeuner

14h15 Commune d’Élancourt : quel bilan de la politique numérique basée sur les préconisations des rapports parlementaires

  • Jean-Michel FOURGOUS Maire, VILLE D’ÉLANCOURT Président, COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DE SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES, auteur de deux rapports parlementaires sur le numérique à l'école
Comment les préconisations des rapports parlementaires « Réussir l'école numérique » de 2010 et « Apprendre autrement à l'ère numérique » de 2012 ont été mises en œuvre
Quel bilan peut-on en tirer et quelles évolutions sont à programmer

15h00 Comment créer les conditions d’une politique numérique efficace ?
  • Philippe MOLES Consultant, Représentant de la MISSION ECOTER
Quels sont les fondamentaux d’une politique d’investissement en équipements numériques ?
Comment favoriser l’évolution des pratiques dans le temps et accompagner ces transformations ?

15h45 Retour d’expérience : les groupements de commande au sein du SIPPEREC
  • Geneviève DESCHARLES Directrice du Pôle Numérique et Ville Connectée SIPPEREC

Comment l’achat mutualisé permet de soutenir la politique éducative des collectivités ?
Quels sont les différents besoins de mutualisation ?
Quelle proposition du SIPPEREC pour ses adhérents ?

16h15 Aménager les classes numériques dans un secteur rural : écueils et solutions
  • Roger REY Maire, COMMUNE DE CONLIÈGE Vice-président, SIDEC

Comment répondre aux attentes des maires des petites communes ?
Quelles sont les contraintes spécifiques pour un territoire rural ?
Comment professionnaliser l’informatique des écoles rurales ?


16h45 Stratégie logiciels libres de l’État : comment passer de communautés d’utilisateurs à des communautés de contributeur

  • Laurent JOUBERT Chef adjoint du département gouvernance et maitrise des risques DINSIC
État des lieux du recours aux logiciels libres par les écoles primaires
Comment l’État encourage les écoles à utiliser les logiciels libres?

Tarif(s) d'inscription


Tarif Collectivités locales 490,00 €HT / 588,00 € TTC

Entreprises publiques et privées, établissements publics 590,00 €HT / 708,00 € TTC
Le tarif comprend : l'accès à l’événement et/ou formation, les pauses, la restauration (selon le format et les horaires de l’événement), les supports papier ou électronique pour les événements de format conférence et les formations

05.06.2018au05.06.201813h00 - 17h30
L’accessibilité des services publics à l’heure du numérique
Évolution des outils, des organisations et des partenariats pour assurer l'égalité d'accès aux services à tous les usagers

Invitation à la Rencontre du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis et de la Mission Ecoter

Lieu : 225, Avenue Paul Vaillant Couturier 93000 Bobigny (Immeuble Papillon – Salle des conférences)

"L’accessibilité des services publics à l’heure du numérique fait apparaître de nouveaux enjeux, à la fois de formidables opportunités, mais aussi le risque d'aggraver les fractures et les écarts d'accès aux droits. Cette rencontre s’attachera à traiter trois volets de ce sujet devenu central pour les acteurs publics :

  • La place des prérequis au service de tous : l’accessibilité du numérique en tant qu’interface, en tant qu'outil ;
  • La trajectoire que les acteurs publics doivent impérativement partager : comment le numérique peut améliorer l’accès aux services publics et comment ceci se traduit en termes de méthodes, de recherche, de simplification ou d’innovation ;
  • Enfin, le sujet de la condition essentielle d'une innovation numérique au service de tous : l'accompagnement et le maintien de la proximité dans un contexte de numérisation.

Représentants de collectivités territoriales, d’organismes publics, institutionnels et associatifs interrogeront l’accessibilité numérique des services au public, les stratégies organisationnelles, les démarches et les méthodes choisies en interne et entre partenaires pour donner une lisibilité aux offres et aux droits, ainsi que l’accompagnement ou la médiation à définir auprès d’un public plus fragile ou éloigné des nouveaux usages."


TELECHARGER LES ACTES

PROGRAMME

13h00 - Accueil


13h45 – Introduction et contextualisation

Florence LAROCHE, Conseillère départementale déléguée à la modernisation de l'administration, aux nouveaux services publics et aux nouvelles technologies au Conseil départemental de Seine-Saint-Denis

14H00 – Un prérequis : l’accessibilité du numérique

Interfaces, systèmes, normes (RGAA, etc), interopérabilité, site : quelles sont les démarches, les méthodes, les normes en vigueur ? Comment ces exigences se déclinent au regard de la diversité des publics ?

Intervenants

Bénédicte ROULLIER, Responsable du département qualité des services en ligne à la DINSIC  PRESENTATION

Philippe USCLADE, Directeur de CapDémat PRESENTATION

Samuel GODO, Responsable du pôle communication digitale, Direction de la communication et Lola NARRITSENS Responsable du pôle accueil et communication / MDPH du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis

Sébastien SEIGNEZ, Chargé de projets numériques à Signes de sens PRESENTATION

15H00 – Une trajectoire : comment le numérique peut améliorer l’accès aux services publics ?

Comment le numérique peut-il favoriser l’accès aux offres et aux droits pour les usagers ? Comment simplifier en interne et pour les usagers ?

Comment l’innovation (données, analyse prédictive) peut nous aider à mettre en place des services plus simples et des outils plus opérants ?

Intervenants

Stéphane TROUSSEL, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Président de la Mission Ecoter

Elodie SEVEN, Cheffe du service de l'orientation et de la mobilisation des publics du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis  PRESENTATION

Myriam HUIN, Responsable Domaine Actifs & Entreprises Expérience Utilisateurs et Digital et Dominique DELAITE, Responsable du domaine UX/ Collaborateurs internes et acculturation digitale à Pôle emploi  PRESENTATION

16H00 - Une constance, celle de la nécessité de l’accompagnement et du maintien de la proximité dans un contexte de numérisation des services

Comment accompagner les usagers ? Quel impact sur l’évolution du métier des professionnels ?

Intervenants

Régis DUMONT, Chargé de mission au Conseil départemental de Seine-Saint-Denis  PRESENTATION

Patricia ARZUL, Chargée de projet en ingénierie sociale, CAF Seine-Saint-Denis

Céline HEITZMANN, Déléguée fédérale de la Fédération des Centres Sociaux de Seine-Saint-Denis

Baya BENSAID, Responsable d’activité du Point Information Médiation Multi Services de Sevran

Marine JOUAN ET Margot APTEL, Chargées de mission à la Mission Société Numérique - Agence du Numérique (Ministère de l'Economie, des Finances, de l'Action et des Comptes publics)

17H15 – Conclusion et mise en perspective

Florence LAROCHE, Conseillère départementale déléguée à la modernisation de l'administration, aux nouveaux services publics et aux nouvelles technologies au Conseil départemental de Seine-Saint-Denis

17H30 – Fin de la rencontre

Modération des débats des tables rondes : Jean-Pascal BONSIGNORE, Consultant et formateur de la Mission Ecoter

Conductrice de la rencontre : Yacine DIALLO, Directrice adjointe de la DINSI du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis

A noter : le déjeuner est libre.

17.05.2018au17.05.201809h00-17h30
Construire et gérer un budget sous contrainte : optimiser la dépense publique locale - 17.05.18
Journée de formation pour les collectivités territoriales

OBJECTIFS

Peut-on (encore) identifier des marges de maoeuvre budgétaires significatives pour les collectivités territoriales, après la réduction de 25 Mds€ cumulés des donations durant le précédent quinquennat, la suppression progressive du produit fiscal de la TH et le plafonnement des dépenses de fonctionnement adopté dans le cadre de la loi de programmation des finances publiques 2018-2022 ?

Cette question, tout élu, directeur général et directeur des finances se la pose à juste titre.

Et si l'on posait différemment la question ? Quels sont les leviers de performance qu'un exécutif local peut actionner pour gagner en efficacité et se préserver des marges de manoeuvre ? L'élu et le dirigeant territorial disposent de plusieurs moyens d'action, qui dépassent la simple logique budgétaire ou celle du "coup de rabot". il convient donc de poser le bon diagnostic, de dégager les priorités et de procéder aux arbitrages nécessaires.

PROGRAMME

09h00-09h30
Enjeux de l'évolution du contexte de l'écosystème public local

09h30-10h00
Loi de finances 2018 et programmation des finances publiques 2018-2022 : impact sur le processus de programmation budgétaire du bloc local

10h00-11h00
Contexte et enjeux d'une démarche d'amélioration de la performance

11h30-12h30
Pré-requis à une démarche d'optimisation de la gestion locale

12h45 - Déjeuner en commun

14h00-15h30
Pré-requis à une démarche d'optimisation de la gestion locale (suite)

15h30-17h00
Leviers d'action et recherche de la performance

17h00-17h30
Conclusion : élaboration de la feuille de route et identification des leviers d'action

MOYENS PEDAGOGIQUES

Cette formation associera cours théorique, cas d'usage et échanges avec les participants. Les participants peuvent apporter, sur place, le budget et le processus de programmation budgétaire de leur collectivité.

 

Lieu : CDC - 12 avenue Pierre Mendès-France 75013 Paris - Salle 1S Pasquier

350 euros nets pour les membres
650 euros nets pour les non membres

Formation en intra sur demande

Cette formation aura lieu également le 19 juin 2018 (CDC - 12 avenue Pierre Mendès-France 75013 Paris - Salle 6S Siegfried).


La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle 
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Rhône-Alpes

18.04.2018au18.04.201814h00-16h30
LA SANTE QUALITATIVE AU QUOTIDIEN - 18.04.18
Organisée par la Mission Ecoter et la Ville de Gravelines

LOGOGRAVELINES.png

ACCES GRATUIT MAIS INSCRIPTION OBLIGATOIRE

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre de son pôle développement "Sport/Santé" animé par Madame Mireille Grand, Docteur en Pharmacie, la Mission Ecoter s'associe à la Ville de Gravelines pour organiser une demi-journée sur le thème "La Santé qualitative au quotidien"

Pourquoi la Ville de Gravelines ?

Située dans la Région des Hauts-de-France, sur la Côte d'Opale, Gravelines, ville fortifiée de 12 000 habitants remaniée par Vauban, fait partie de l'agglomération "Dunkerque Grand Littoral" et appartient à un groupement de 7 communes formant "les Rives de l'Aa", à mi-distance entre Dunkerque et Calais.

Tout comme la culture, le sport occupe une place très importante à Gravelines, avec notamment, "le PAarc des Rives de l'Aa", qui est à la fois une base sportive dédiée aux équipes de haut niveau, une base de loisirs pour tous, mais aussi la base nautique et de plein air Jean Binard, ou encore Sportica qui accueille les matchs de basket du BCM.

PROGRAMME

Modération : Alain MELKA, Directeur de la communication et des relations institutionnelles de la Mission Ecoter

14H00 – 14H30 - Accueil-café

14H30 – 14H40 - Allocutions et discours d'ouverture

- Bertrand RINGOT - Maire de Gravelines, Vice-Président à la Communauté urbaine de Dunkerque, Conseiller départemental du Nord

Isabelle KERKHOF - Vice-Présidente de la Mission Ecoter, Maire déléguée de Coudekerque-Village, Vice-Présidente à la Communauté urbaine de Dunkerque

 

14H40 – 15H45 - Projection d'une interview-vidéo du Maire de Gravelines, Bertrand RINGOT, évoquant le sport et la santé

 

14H50 – 16h00 - Pour une véritable politique de promotion de la santé par le sport - Conférence

Physique, psychologique et sociale sont les caractéristiques du sport-santé selon la définition qu'en donne l'Organisation Mondiale de la Santé.
Aujourd'hui, la sédentarité est la cause de nombreuses maladies chroniques (obésité, diabète, infarctus du myocarde, cancers...).
Promouvoir l'activité physique, les mobilités actives, informer mais aussi valoriser les équipements sont au coeur des politiques publiques nationales et locales pour lesquelles la santé publique reste un enjeu primordial.
Bien se nourrir (ex. cantines scolaires), bien s'éduquer, faire du sport et en faciliter la pratique à tous les âges nourrissent des politiques locales volontaristes.

Intervenants

- Bertrand RINGOT - Maire de Gravelines, Vice-Président à la Communauté urbaine de Dunkerque, Conseiller départemental du Nord

Alexis BACHELAY – Ancien Député, Conseiller municipal de la ville de Colombes

- Jean-Philippe LUSTYK, Journaliste sportif

- Michel PRZYBYLA, Médecin du sport, Responsable du centre médico-sportif de Gravelines

- Marie-Odile VANHILLE, Réseau PREVAL (Prévention Vasculaire Littoral-Flandres)

- Clément Morel - Président - Axomove, Eurasanté Loos

- Nathan Toledano - Cofondateur - KineQuantum , le village by CA

 

16h00 - 16h10 - Conclusion

- Bertrand RINGOT - Maire de Gravelines, Vice-Président à la Communauté urbaine de Dunkerque, Conseiller départemental du Nord


Lieu : SPORTICA - Boulevard de l'Europe - 59820 Gravelines - Salle Goélette - Plan d'accès

12.04.2018au12.04.201813h30-17h15
Numérique et éducation Objectif « Réussite éducative » : donner toutes les chances dès le primaire ! 12.04.18
Rencontre de la Mission Ecoter en partenariat avec la Communauté urbaine de Dunkerque

ACCES GRATUIT MAIS INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Plusieurs études nationales et internationales (PIRLS, Pisa…), se penchent sur le niveau et les compétences des élèves et la plupart relève une nette régression des résultats, notamment en mathématiques et en français.

Ainsi, l’enquête TIMSS[1] 2015 se focalisant sur les mathématiques et les sciences montre que 45% des élèves français sont dans le groupe le plus faible des pays européens et la récente étude PIRLS[2] 2016 met en évidence des performances en compréhension de l’écrit des élèves en fin de quatrième année de scolarité obligatoire - CM1 pour la France - en baisse au regard des quatre critères examinés : prélever des informations, faire des déductions, interpréter et assimiler, examiner et évaluer le contenu.

En début de 6e, 20% à 30% des élèves n’ont pas acquis les attendus du socle (DEPP, 2016).

Par ailleurs, l’impact des inégalités sociales sur les résultats scolaires reste très fort en France : 90% des élèves issus de milieux favorisés maîtrisent le socle contre 55 à 69% des élèves issus de milieux défavorisés, selon les compétences.

Pourtant, selon la recherche, quasiment tous les enfants pourraient réussir avec des méthodes d’enseignement adaptées et déployées très tôt, dès le primaire. Les pédagogues incitent ainsi à plus de différenciation, de personnalisation et de travail collaboratif entre élèves.  Les réformes vont d’ailleurs dans ce même sens.

Toutes ces pédagogies ne sont pas nouvelles : Pestalozzi,  au 18ème siècle, parlait déjà de personnalisation des apprentissages, de travail collaboratif, de tutorat entre élèves… Mais très chronophages, ces pratiques ont du mal à se généraliser.

Le numérique se révèle être un support/une aide incontournable : il aide à la mise en place de ces nouvelles pratiques ; il permet de suivre et gérer chaque élève, de respecter les besoins de chaque élève et de lui donner tous les moyens pour réussir. Ainsi, d’après l’enquête PROFETIC 2016, 90% des enseignants estiment que le numérique est un « plus » pour diversifier leurs pratiques pédagogiques ; ¾ des enseignants pensent que le numérique fait progresser l’élève dans ses apprentissages.

Depuis quelques années, les collectivités locales investissent pour passer à l’Ecole numérique ». Malgré des budgets très importants, les résultats scolaires des élèves français ne s’améliorent pas systématiquement.

Quels sont les points communs des projets qui réussissent ? Comment mettre toutes les chances de son côté pour réussir sa politique éducative numérique ? Comment équiper ?

Comment lutter contre l’impact des inégalités sociales et l’échec scolaire ? Comment favoriser la réussite de tous les élèves ?

Comment créer les conditions du changement ? Comment généraliser une expérimentation réussie ? Comment évaluer sa politique numérique éducative ?

De nombreuses questions auxquelles nous allons répondre à travers cette rencontre de la Mission Ecoter qui souhaite s’associer à la Ville et à la Communauté urbaine de Dunkerque.

[1] Trends in International Mathematics and Science Study. Etude publiée en novembre 2016.

[1] Programme international de recherche en lecture scolaire. Etude publiée en décembre 2017.

 

LIRE LES ACTES DE LA RENCONTRE

 

PROGRAMME

Modération des tables rondes : Philippe MOLES, Conseiller de la Mission Ecoter

13H30 – 14H00 - Accueil

14H00 – 15H15 - Table ronde - Qu’est-ce qui change aujourd’hui ?

Intervenants

- Isabelle KERKHOF - 3ème Vice-Présidente au développement de la solidarité intercommunale, au schéma de mutualisation et au numérique de la Communauté urbaine de Dunkerque et Maire déléguée de Coudekerque-Village

Philippe LECLERCQ - Délégué académique au Numérique - Délégation académique au numérique éducatif de l’académie de Lille

- Michel PÉREZ - Président de l'ANAE - Association nationale des @cteurs de l'Ecole  PRESENTATION site de l'association site d'Educavox (lire, s'informer, s'outiller sans modération)

- Christine BRUNEAU-JOUAN – Adjointe au Maire de Boulogne-Billancourt et Expert-associé à l’Unesco  Ecole pilote du numérique dans le quartier du Trapèze

 

15H15 – 16H15 - Table ronde - Lutter contre l’inégalité scolaire

Intervenants

- David DETEVE – Inspecteur de l’éducation nationale, DAN adjoint 1er degré de l’académie de Lille  PRESENTATION

Yves PANNEQUIN – Adjoint au Maire en charge de la petite enfance, de l’éducation et de l’enseignement supérieur à la ville de Dunkerque

- Béatrice BERROYER, Adjointe au Maire en charge de l'éducation, de la petite enfance, du programme de réussite éducative et de la restauration scolaire à la ville de Béthune

 

16H15 – 17h00 - Comment créer les conditions du changement ?

Intervenants

- Fanny PEISSIK - Co-fondatrice et directrice de Hub School 21 Utilisation de la plateforme ViaScola

- Philippe MOLES - Conseiller de la Mission Ecoter et Consultant

- Marlène DAVIAU - Chargée de marketing Grand public aux éditions Bordas PRESENTATION

 

Lieu : La Halle aux Sucres - 9003 Route du Quai Freycinet 3-MOLE1 - 59140 Dunkerque

11.04.2018au11.04.201809h45-17h15
EDUCATION NUMERIQUE - Comment créer les conditions du changement ? 11.04.2018
Journée de formation pour les collectivités territoriales

A l'heure de la volonté du ministère de l'Éducation nationale de faire entrer "L'École dans l'ère du numérique", nombreux sont les élus qui souhaitent doter leurs écoles et leurs établissements d'équipements numériques et éducatifs.


L’objectif de cette formation est de répondre à vos besoins, interrogations, attentes et vous permettre d'avoir les "clés" de la réussite de votre projet numérique
concerté en partenariat avec les instances académiques de l’Éducation nationale, grâce à une équipe de formateurs polyvalente et compétente dans le domaine de l’Éducation.
La matinée est consacrée à la mise en oeuvre d'une coopération institutionnelle collectivité-Éducation nationale
L'après-midi est consacrée aux écosystèmes matériels et financiers


09h45 - 12h45

Les enjeux de l'intégration du numérique à l'Ecole

  • Quels sont les enjeux de l'introduction du numérique dans l'Ecole ?
Comment créer les conditions du changement ? (partie 1)
  • Créer les conditions du changement au sein des écoles et établissements scolaires
  • Comment mettre en oeuvre les conditions qui favorisent les changements ?
  • Comment intégrer le numérique dans les pratiques pédagogiques ?
  • Les freins potentiels et les facteurs de changement

 

12h45 - 13h45  - Déjeuner en commun des participants


14h15 - 17h15

Comment créer les conditions du changement ? (partie 2)

  • L'importance des ressources numériques dans l'évolution des pratiques
  • Du scolaire à l'extra-scolaire, quelle cohérence pour les politiques numériques des collectivités ?
  • Repenser l'aménagement des salles : concevoir des bâtiments adaptés
  • Coordination institutionnelle : les conditions d'une vision partagée
L'évaluation d'une politique numérique pour l'éducation
  • Enjeux et finalités de l'évaluation
  • Méthodes et outils pour l'évaluation

Lieu : CDC - 72 avenue Pierre Mendès-France 75013 Paris - Salle B021
Coût : 275 euros


La Mission Ecoter est un organisme de formation agréé par le ministère de l’Intérieur et pour la formation professionnelle 
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 82 26 01793 26 auprès du Préfet de région Rhône-Alpes
03.04.2018au03.04.201813h30 - 14h15
Gestion des déchets à Est-Ensemble (EPT) : comment fait-on ?
Conférence webinar

La Mission Ecoter vous invite à la conférence webinar d'Open consacrée à la gestion des déchets le 3 avril de 13h30 à 14h15 (à distance).

Comme l’indique l’Etablissement public territorial Est Ensemble (9 villes, 408000 habitants), la croissance démographique, l'évolution des modes de vie et des habitudes alimentaires ont une incidence forte sur l'augmentation de la quantité de déchets produits. Et de rappeler que sur son territoire, chaque habitant rejette en moyenne environ 350 kg d'ordures ménagères par an, auxquels s'ajoutent 86 kilos déposés en déchèteries, avec un coût économique, social et environnemental élevé. Dans une optique de réduction, Est Ensemble s'est doté d'un Programme local de prévention des déchets (PLPD), encourageant l'évolution des comportements, et favorisant ainsi le bien commun, qui se décline en cinq actions : composter vos déchets de jardin ou de cuisine, mieux consommer en choissisant des produits utilisant moins d'emballages ou rechargeables, donner, troquer ou réparer les objets dont vous ne vous servez plus, lutter contre le gaspillage alimentaire, apposer un autocollant stop pub sur votre boîte aux lettres.

Depuis le 15 septembre 2017, Est Ensemble, établissement public territorial du Grand Paris regroupant 9 villes à l'est de la capitale, met à disposition de ses usagers un nouveau service web d'information sur les déchets : GéoDéchets.

L'application GéoDéchets, basée sur la solution FullMaps Info-Tri, permet à Est Ensemble de répondre aux enjeux d'amélioration de la qualité de services vis-à-vis des administrés, de communication et d'innovation de l'action publique en matière environnementale.

En savoir plus : https://www.open.global/fr/events/webinar-decouvrez-geodechets-app-grand-public-collecte-dechets-est-ensemble

OPEN, membre de la Mission Ecoter, vous donne rendez-vous pour une conférence en ligne le 3 avril de 13h30 à 14h15 pour vous expliquer le projet de cette App grand public sur la collecte des déchets de l’EPT Est Ensemble. https://register.gotowebinar.com/register/8048689387454007811.

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Agenda
  Décembre  
LuMaMeJeVeSaDi
 
12
345
Les effets du Numérique sur l'économie dans les territoires
(Journée de formation pour les collectivités territoriales)
6789
101112
LES BONNES QUESTIONS A SE POSER SUR LA 5G
(Colloque de la Mission Ecoter)
13141516
17181920212223
24252627282930
31

La Mission Ecoter, Association loi 1901, regroupe, depuis 1997, collectivités territoriales et entreprises actrices dans le secteur des collectivités (Numérique, Santé, Education, Environnement, Transports, Finances locales...) pour :

  • Accompagner les collectivités dans leurs transformations.
  • Echanger sur les usages et les services numériques aux citoyens
  • Mettre en place une veille adaptée et efficace aux projets de transformations des collectivités.
  • Peser sur les décisions politiques et administratives pour les territoires.
  • Diffuser les informations les plus fiables dans un secteur innovant.
  • Former les élus, les cadres territoriaux et les acteurs d'entreprises à l'économie numérique, aux finances, aux ressources humaines.

Mission Ecoter
13, avenue d'Aygu
26200 Montélimar
Tél.: 04 75 51 70 85
mission.ecoter@ecoter.org
Siège social
Olivier Julienne
Secrétaire général
Antenne Ile-de-France
Alain Melka
Directeur Général des Services
Tél. : 06 33 75 13 60
Antenne Rhône-Alpes
Natalie Herrouin
Directrice Administrative
Tél.: 04 75 51 70 85
Antenne Hauts-de-France
Quentin Meullemiestre
Directeur du Développement
Tél. : 06 04 08 38 16
Association loi 1901 créée en 1999
Organisme de formation agréé par le Ministère de l'Intérieur et pour la formation professionnelle
Déclaration d’activité n° 82260179326
Réalisation : Les Émotionneurs | Mentions légales | Liens utiles