ecoter

Mission pour l'Economie Numérique, la Conduite et l'Organisation des Territoires

Accès membres
Accueil Actualites DE LA GEOPOLITIQUE AUX TERRITOIRES…
DE LA GEOPOLITIQUE AUX TERRITOIRES…
Mercredi, 06 Novembre 2019 07:09

(Source : Mission Ecoter | 25.11.19)

Droits photo : P.M/P.M

« Notre ambition est de reformuler, dans un contexte d’incertitude, l’adage : penser global, agir local »

Mocellin.JPG "Introduction à la géopolitique", paru aux éditions Ellipses, invite le lecteur à découvrir les différentes facettes de la géopolitique, à travers un tour du monde en 50 fiches, elles-même organisées en 9 thèmes.

Pour les auteurs, Philippe Mocellin et Philippe Mottet, les impacts de la géopolitique sur nos territoires sont largement observables avec les effets de la mondialisation sur la vie économique locale, les flux migratoires sur les politiques d’insertion ou encore les incidences avérées du dérèglement climatique…

 

Mission Ecoter : Pouvez-vous nous présenter brièvement votre ouvrage.

Philippe MOCELLIN :

L’origine de cet ouvrage, c’est d’abord une envie de partager des idées sur le monde qui nous entoure et de répondre aussi à la « commande » de notre éditeur, à savoir : comment rendre plus accessible la géopolitique ?

 

L’ouvrage est organisé en 50 fiches, réparties dans 9 thèmes : de la description des écoles de pensée historiques aux conflits qui touchent aujourd’hui le Moyen-Orient ou le continent africain en passant par un exposé des grands enjeux planétaires … Nous avons en effet souhaité porter un regard sur l’économie mondialisée, les mutations technologiques, la géopolitique des ressources naturelles et les débats de civilisation qui agitent l’opinion publique internationale. Enfin, quelles tendances se profilent à l’horizon 2030 et au-delà ? Notre questionnement a mis en évidence différentes orientations traduisant de fortes tensions :

- l’installation durable de la mondialisation, devenu un système véritablement mondial ;

- la montée en puissance des pays « émergents » qui suivent leur chemin en dehors de l’influence des puissances occidentales ;

- l’affirmation de nouvelles « identités nationales et territoriales », reflet de la fragmentation du monde.

Si chaque sujet traité aurait mérité un manuel à part entière, au regard de la complexité des problématiques, notre but est de rendre compte, deUnelivreMocellin.jpg façon synthétique, ce qui rythme les relations internationales contemporaines. Il s’est agi de s’intéresser au champ prioritaire de la géopolitique, science sociale transdisciplinaire, qui analyse « les rapports entre la puissance et l’espace ». L’étude de la stratégie politique des Etats et des autres acteurs et ses traductions conflictuelles a constitué le fil conducteur de cette contribution.

M.E. : En quoi la géopolitique concerne aussi nos territoires ?

Philippe MOCELLIN :

Les impacts de la géopolitique sur nos territoires sont largement observables : les effets de la mondialisation sur la vie économique locale, les flux migratoires sur les politiques d’insertion ou encore les incidences avérées du dérèglement climatique…. A l’inverse, les Etats, les territoires et les citoyens interagissent, eux aussi, sur la géopolitique… : à l’instar, par exemple, des « printemps arabes », ayant traduit, au début des années 2010, une aspiration à la démocratie au Moyen-Orient ou les « gilets jaunes » : une colère française qui a exprimé, à sa manière, des craintes face aux changements accélérés du monde. D’autres pays sont  aujourd’hui confrontés à d’importants mouvements de contestation, que ce soit au Liban ou au Chili. Notre ambition est de reformuler, dans un contexte d’incertitude, l’adage : « penser global, agir local ». Concrétiser cet adage revient, en effet, à s’interroger sur la façon de faire le lien entre les recommandations scientifiques en matière de préservation de notre environnement par exemple et nos comportements au quotidien. Pour le dire autrement, ne devons-nous pas établir une relation entre les soubresauts économiques et la menace qui pèse sur la sauvegarde de la biodiversité ? Un double questionnement s’impose alors :

- en quoi les tendances lourdes du monde réinterrogent alors le sens de nos politiques territoriales ?

- en quoi l’action publique locale est en mesure d’apporter des réponses adaptées ?

M.E. : Nos territoires auraient donc des réponses à apporter aux grands enjeux planétaires, en tant qu’acteurs à part entière de la géopolitique ?

Philippe MOTTET :

L’enjeu pour nos territoires est bien cette capacité à « chausser de nouvelles lunettes », notamment sur les modes de coopération économique, sur la façon de renforcer les démarches inclusives à l’échelle de nos agglomérations et plus globalement sur la pérennité de notre modèle de développement. Différents thèmes récurrents interpellent aujourd’hui les territoires : la question de la transition agro-écologique, les conditions d’aménagement des sites industriels, les mobilités propres, les politiques d’’urbanisme, appelées à devenir plus durables et résilientes. Face au défi climatique qui s’impose à tous et dans le même temps, face à la porosité des frontières, du fait de la mondialisation, nos territoires voient leur fonction et leur rôle se modifier. Dès lors, le niveau local ou régional, en d'autres termes la « localisation », représentée par la « montée en puissance » du pouvoir économique des collectivités territoriales, possède un lien très étroit avec la mondialisation. Alors qu'ils pourraient sembler en opposition,  localisation et  mondialisation entretiennent en réalité des rapports de proximité. Au regard de cette nouvelle donne, des nécessités se font jour : celle de concevoir de véritables politiques « d’intelligence économique » territoriales et de développer le concept de localisme productif, en privilégiant les approvisionnements en « circuits courts ». Les territoires sont impactés par la géopolitique mais sont également acteurs d’une géopolitique des espaces. Aéroport de Notre-Dame-des-Landes, barrage de Sivens, dossier du Grand Paris, redécoupage des régions… autant de sujets d’aménagement territorial ayant suscité  controverses et mobilisations citoyennes. Sous un aspect technique, les divergences apparues sont d'ordre politique et géopolitique, au sens où ce qui se joue, c'est bien l'usage et le contrôle d'un territoire que se disputent des acteurs porteurs d’intérêts contradictoires.

M.E. : Un tel ouvrage pourrait donc intéresser nos élus territoriaux et les praticiens des collectivités locales, désireux d’innover et d’expérimenter de nouvelles pratiques ?

Philippe MOTTET :

Oui, absolument. Nous avons la faiblesse de le croire. A l’heure où bon nombre d’élus et de candidats « pré-déclarés » s’apprêtent à engager de nouvelles démarches d’élaboration de projets en vue de l’échéance municipale de mars prochain, les thèmes relevant de la géopolitique influenceront, à n’en pas douter, les débats locaux à venir. L’innovation territoriale, le droit à l’expérimentation feront alors écho à des transitions à réussir, que ce soit en matière énergétique ou technologique ; à des liens sociaux à recréer au travers d’un pacte productif local partagé ; et à une confiance politique à rétablir en favorisant différents modes de participation citoyenne. Sur ce point, la révolution numérique planétaire en cours tend à modifier profondément les « jeux » d’acteurs et les attentes de nos concitoyens. Au total, c’est l’ensemble du système de gouvernance politique des territoires qui s’en trouve profondément modifié… La « smart » city de demain se devra d’articuler, intelligence et humanité ; créativité technologique et régulation politique ; « open data » et citoyenneté ; politique publique et investissement privé… En clair, construire l’avenir de nos territoires….

 

"Introduction à la géopolitique" en 50 fiches

Défis, enjeux et conflits contemporains

de Philippe Mocellin et Philippe Mottet

Editions Ellipses.

Philippe Mocellin est docteur en Science politique, Maître de conférence associé à l'université de Poitiers et membre de l'Institut de droit public.

Philippe Mottet est docteur en droit, avocat au barreau de Saintes, maire honoraire d'Angoulème, il préside aujourd'hui une association humanitaire et d'entraide sociale.

 
Agenda
  Décembre  
LuMaMeJeVeSaDi
 
1
234
FORMATION-COMMUNIQUER AVEC LES MEDIAS ET OPTIMISER SES RELATIONS AVEC LA PRESSE - 04.12.19
(Journée de formation pour les collectivités territoriales)
5678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

La Mission Ecoter, Association loi 1901, regroupe, depuis 1997, collectivités territoriales et entreprises actrices dans le secteur des collectivités (Numérique, Santé, Education, Environnement, Transports, Finances locales...) pour :

  • Accompagner les collectivités dans leurs transformations.
  • Echanger sur les usages et les services numériques aux citoyens
  • Mettre en place une veille adaptée et efficace aux projets de transformations des collectivités.
  • Peser sur les décisions politiques et administratives pour les territoires.
  • Diffuser les informations les plus fiables dans un secteur innovant.
  • Former les élus, les cadres territoriaux et les acteurs d'entreprises à l'économie numérique, aux finances, aux ressources humaines.

Diapositive1.jpeg

Mission Ecoter
13, avenue d'Aygu
26200 Montélimar
Tél.: 04 75 51 70 85
mission.ecoter@ecoter.org
Siège social
Olivier Julienne
Secrétaire général
Antenne Ile-de-France
Alain Melka
Directeur Général des Services
Tél. : 06 33 75 13 60
Antenne Rhône-Alpes
Natalie Herrouin
Directrice Administrative
Tél.: 04 75 51 70 85
Antenne Hauts-de-France
Quentin Meullemiestre
Directeur du Développement
Tél. : 06 04 08 38 16
Association loi 1901 créée en 1999
Organisme de formation agréé par le Ministère de l'Intérieur et pour la formation professionnelle
Déclaration d’activité n° 82260179326
Réalisation : Les Émotionneurs | Mentions légales | Protection des données | Liens utiles